France

04 septembre 2014 17:39; Act: 08.09.2014 09:27 Print

A la découverte de ceux que vous ne voyez jamais

par Mathilde Jarry - «20 minutes» propose une série sur les métiers de l’ombre de la télévision. Le premier volet met à l’honneur le doublage et l’adaptation.

Découvrez le travail de Virginie Ledieu et de Didier Cherbuy.
Sur ce sujet
Une faute?

Personne ne les connaît vraiment, et pourtant, c’est en partie grâce à eux si les Français peuvent suivre leurs séries préférées. Eux, ce sont ces comédiens qui prêtent leur voix aux héros des fictions télé. En juin dernier, Virginie Ledieu et Didier Cherbuy ont fini de doubler Lily et Marshall, deux des héros de «How I Met Your Mother» (HIMYM), show qui s’est fini en mars aux Etats-Unis.

«J’aime beaucoup doubler Marshall, car c’est quelqu’un de touchant, différent de ses copains Ted et Barney», raconte Dider Cherbuy. Le CV du comédien est long, très long. Personnages de «Castle», des «Experts», d’«Urgences», de «Bones» et de bien d’autres ­séries: l’homme de 54 ans multiplie les voix françaises. «Même si cela peut surprendre, il faut être comédien pour faire du doublage, explique-t-il. Il faut rentrer dans la série, amener sa personnalité et garder le plaisir du jeu.»

Virginie Ledieu abonde: «Le doublage est une spécificité. Il y a toute une technique à acquérir.» Un job prenant qui la suit en plus partout, même lorsqu’elle délaisse le studio de tournage pour remonter sur scène au théâtre, son premier métier: «Il m’est arrivé que des gens viennent me voir pour me demander pourquoi ma voix leur disait quelque chose.» Effectivement, Virginie Ledieu a été la voix de Meg Ryan pendant 20 ans, et a aussi doublé Bébé, l’héroïne du film «Dirty Dancing». «Ma voix n’a pas beaucoup changé depuis toutes ces années, alors les gens la reconnaissent facilement», continue-t-elle.

Pour Virginie et Didier, une page s’est tournée avec «HIMYM». Les deux comédiens vont partir sur d’autres projets. «Cette série m’a marqué, livre Didier. C’est rare de suivre des fictions de 9 saisons. C’est un peu triste de quitter ces personnages.»

Adaptateur: un métier intense

Rédiger le texte que liront les doubleurs de voix n’est pas une tâche facile. «Il m’est arrivé de passer trois jours sur une blague», explique Anthony Panetto, l’un des adaptateurs de la série. Le caractère comique de «HIMYM» la rend compliquée à adapter, d’autant plus qu’ils sont nombreux à travailler sur la version francophone. Pour faciliter le travail, «Une «bible» a été créée pour répertorier notamment toutes les expressions récurrentes, les tics de langage, livre Christian Niemiec. A nous de rédiger au mieux, en écrivant des choses qui ne soient pas obscures pour le téléspectateur.»

L'objectif est le suivant: garder le côté américanisé car les gens savent qu'il s'agit d'une série étrangère, mais trouver des références culturelles qui leur parlent. «C'est un travail d'équilibriste, livre Anthony Panetto. Le téléspectateur trouverait très bizarre d’entendre «Claire Chazal» à la place d’un nom de présentateur de JT américain. L’illusion serait brisée.»

Faire correspondre les mouvements de la bouche avec le texte reste toutefois la plus grande difficulté. «Pour ce métier, il faut savoir l’anglais, mais surtout le français, afin de pouvoir dire une phrase de 20 façons différentes pour que ça colle, que ce soit naturel et fluide», continue Christian Niemiec. En charge d'adapter la série depuis la saison 6, il travaille en duo avec Ludovic Manchette. «Nous adaptons chacun un épisode, ce qui prend entre 3 et 4 jours. Puis nous lisons l'épisode de l'autre pour qu'il y ait toujours un regard extérieur». Le tout en respectant les désirs et les délais des chaînes. Un métier prenant qui requiert une vraie passion.

La 9e saison de «HIMYM» sera diffusée dès dimanche 7 septembre à 12h50 sur NT1.