«Temps présent»

14 novembre 2019 06:15; Act: 14.11.2019 10:05 Print

«On ne peut pas continuer à justifier ces souffrances»

par Ludovic Jaccard - «Temps présent» s'intéresse aux antispécistes, souvent mal compris par le grand public. La militante Pia Shazar nous explique son combat.

Une faute?

Dans le monde, plus de 70 milliards d'animaux sont tués chaque année dans les abattoirs. En Suisse, on en compte 77 millions. Face à cette réalité, de plus en plus de personnes se battent pour que l'exploitation des bêtes prenne fin. Les antispécistes diffusent en Suisse leur message à coup d'images choquantes, mais bien réelles, et d'actions radicales: occupation d’abattoirs, libération d'animaux, caillassages de boucheries. Ces militants sont ainsi souvent traités d'«écoterroristes», jugés, voire emprisonnés. Un activiste, détenu à Genève depuis fin 2018, a récemment été condamné à 12 mois ferme pour des actes de vandalisme en lien avec la cause animale.

Pourtant, leur combat rejoint nombre d'études scientifiques qui affirment en effet qu'il n'est plus possible de consommer autant de viande si l'on veut sauver la planète. Dans ce numéro de «Temps présent» diffusé jeudi 14 novembre 2019 à 20h15, sur RTS1, les témoignages d'antispécistes font état de cette urgence souvent niée par le grand public. «Il y a quelque chose de culturel dans le fait de manger de la viande. Certaines personnes ont de la peine à remettre en question des traditions, mais la société évolue. Elle a toujours remis en question des traditions pouvant être mauvaises», explique Pia Shazar, membre de l'association PEA à «20 minutes». Pour cette militante vaudoise de la cause animale, manger de la viande fait «un tort immense et inadmissible» à des millions d'individus. «On ne peut pas continuer à justifier de telles souffrances, juste par habitude», déplore-t-elle.

Les animaux sont des êtres «sentients»

Alors, quand un boucher de Sainte-Croix prétend dans le reportage qu'un animal «ne ressent pas la mort quand il est dans un abattoir», il y a de quoi faire bondir la Lausannoise de 29 ans. «Les bêtes qu'on consomme sont des êtres sensibles qui ressentent tout. Il n'y a aucun débat au sein de la communauté scientifique quant à la question de savoir si les animaux peuvent souffrir ou non», dit-elle. Quant à ceux qui trouvent les agissements des antispécistes extrémistes, Pia sait quoi leur répondre. «Il y a une mauvaise foi de leur part. Ils sont focalisés sur la forme et non sur le fond. Il y a plein d'actions différentes dans la lutte antispéciste. Ceux qui les considèrent toutes comme extrémistes ont une volonté de ne pas être à l'écoute du pourquoi de ces actions.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fanny flibustier le 14.11.2019 06:48 Report dénoncer ce commentaire

    Liberté

    Chacun est libre de ses choix. Je respecte ceux des végans, antispécistes et autres, j'attends en retour qu'ils respectent les miens; beaucoup de peine avec les gens qui veulent me dicter ma conduite.

  • Laglisse le 14.11.2019 06:32 Report dénoncer ce commentaire

    Viandes

    Et si on laisse vivre tout les animaux, comment allons nous faire pour les nourrir ? Comment va être régulé la faune sauvage ? Est-ce plus écologique et meilleures pour notre santé de mangé des protéines végétales ultra transformées. Je penses qu'il faut sensibilisé les gens à consommer moins de viandes mais de meilleures qualités.

  • Vdz le 14.11.2019 06:29 Report dénoncer ce commentaire

    Respect de l autre

    Pourquoi ouvrir la page commentaires sur ce sujet.? Chacun fait ce qu'il veut. Cest un peu usant de tout le temps d'en parler. Perso, je ne changerai jamais.

Les derniers commentaires

  • Je le 15.11.2019 17:37 Report dénoncer ce commentaire

    Idiocratie

    Nous n'aurons pas à les faire naître dans un élevage, il y à longtemps que plus personne ne fait des des roues en bois cerclées faute d'usage , la terre ne croule pas sous les roues cerclées , non , et elles tournaient rond, prix Nobel

  • Lucien le 15.11.2019 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    Viandards affligeants

    A vous les carnivores égoïstes qui bouffez sans honte les cadavres d'êtres sensibles et innocents qui ne souhaitaient que continuer leur vie, ne vous étonnez pas d'avoir un jour des problèmes cardiovasculaires et des cancers. Cela a été prouvé scientifiquement. Vous l'aurez bien cherché et ça sera mérité. Retour de bâton!

  • Modéré le 15.11.2019 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime pas les mots en "isme"

    Spécisme, antispécisme, communisme, fachisme, capitalisme... Ça rime avec extrémisme. Quand les êtres humains auront enfin pris conscience du sensé du mot "modération", on pourra peut être avancer...

  • Florence le 15.11.2019 10:13 Report dénoncer ce commentaire

    Alors on change

    Il y a 5 ans ce genre d'article passait inaperçu et il y aurait 2 commentaires maximum. 658 commentaires aujourd'hui, les temps changent, les mentalités doivent évoluer. Si on n'arrête pas la viande parce que voir souffrir un animal nous indiffère ou qu'on essaie de se convaincre qu'il ne souffre pas, on peut aussi arrêter pour le bien de notre planète. L'élevage est la cause no 1 du réchauffement climatique, qu'en déplaise alors go vegan go pour les animaux, nos enfants et la planète !

    • Jean Luc le 15.11.2019 12:29 Report dénoncer ce commentaire

      Débilos

      Internet et les serveurs polluent et pour rien....

  • Françoise le 15.11.2019 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Madame

    Il ne s'agit pas de manger ou non de la viande il s'agit essentiellement de ne pas faire souffrir quelque animal que ce soit ! Leur conditions d'élevage de vie, les élevages intensifs et surtout les méthodes d'abattage sont cruelles et véritablement indignes !!! Les gens se voilent la face et ne veulent pas voir toutes ces souffrances ! D'ailleurs pourquoi cache t on les abattoirs ? Pourquoi la viande est mise en barquette ? Pour que cela ne ressemble plus à un quelconque animal .... Cela doit changer et bravo à tous les mouvements et organisations anti-specistes

    • zen le 15.11.2019 09:28 Report dénoncer ce commentaire

      speciste malades psychiqus

      discours de taré moi de voir une carcasse de boeuf ou porc suspendue ou du gibier ne me choque pas .. car je suis " normal"

    • poussin broyé le 15.11.2019 10:25 Report dénoncer ce commentaire

      @Françoise

      Tu vois, Françoise, ce mec #zen est "normal"?!

    • Danièle le 15.11.2019 23:43 Report dénoncer ce commentaire

      @Zen

      Zen, vous croyez à la réincarnation?