Télé-réalité

17 mars 2011 14:33; Act: 17.03.2011 14:53 Print

Condamnée pour avoir copié «Secret Story»

Attaquée par Endemol, la société d'Alexia Laroche-Joubert devra payer un million d'euros.

storybild

La société ALJ avait produit le programme «Dilemme» pour la chaîne W9. La saison 2 paraît compromise.

Sur ce sujet
Une faute?

La société d'Alexia Laroche-Joubert, attaquée par Endemol pour avoir copié ses programmes phares de téléréalité «Loft Story» et «Secret Story», a été condamnée à payer un million d'euros (1,26 million de francs) par le tribunal de commerce de Paris. La société ALJ avait produit le programme «Dilemme» pour la chaîne W9.

Le tribunal a également interdit d'exploiter le format «Dilemme» en France et à l'étranger sous peine d'astreinte de 126 000 francs par infraction constatée.

La société ALJ Productions a précisé, dans un communiqué, faire appel de ce jugement, qu'elle qualifie d'«inacceptable». Pour la société d'Alexia Laroche-Joubert, Endemol cherche ainsi à «constituer un monopole sur le marché de la téléréalité, ce qui est contraire au droit de la concurrence».

Le producteur Endemol, empire de la téléréalité, avait attaqué la société d'Alexia Laroche-Joubert, productrice de l'émission «Dilemme» sur W9 pour «concurrence déloyale et parasitisme».

Alexia Laroche-Joubert, ex-salariée d'Endemol, avait lancé au printemps 2010 ce programme de téléréalité, où des candidats retenus dans un cube géant pendant huit semaines, s'affrontaient en relevant des défis imposés par «la Machine» et ses exécutants, des hommes en rouge, avec 300 000 euros (378 000 francs) à la clé pour le vainqueur.

Le programme pouvait être suivi 24 heures/24 sur Dailymotion en choisissant une des 26 caméras installées dans le cube.

«Dilemme» s'était aussi attiré les foudres du CSA, «pour non respect de la dignité de la personne humaine».

En mai, W9 avait diffusé une séquence au cours de laquelle une candidate était affublée d'un collier de chien et d'une laisse, «un traitement avilissant et dégradant», avait jugé le CSA.

(afp)