RTSUn

13 novembre 2018 21:53; Act: 13.11.2018 21:53 Print

Survivre à un traumatisme, c'est possible

par Ludovic Jaccard - L'émission «Dans la tête d'un rescapé» analyse les mécanismes permettant aux gens ayant failli mourir de continuer à vivre.

Une faute?

Comment survivre à un attentat, un accident, une catastrophe naturelle? Quels sont les mécanismes psychologiques qui se mettent en place après de tels traumatismes ? Comment se reconstruire quand on a frôlé la mort? Peut-on se faire soigner d'un stress post-traumatique? Des réponses que vous allez découvrir dans «La tête d'un rescapé», mercredi 14 novembre, à 20h10 sur RTSUn, au travers de témoignages poignants et des explications d'experts.

Parmi ces survivants, trois jeunes Français qui ont échappé au terrible attentat du Bataclan à Paris, le 13 novembre 2015. Alors qu'une série de commémorations a eu lieu hier dans la capitale, Line, Rodrigue et Kevin racontent leur nuit d'enfer et comment ils ont essayé de se reconstruire juste après ce drame. «On a eu besoin de parler à d'autres personnes sur les réseaux sociaux qui avaient vécu cet attentat. J'étais continuellement sur le Net à la recherche de témoignages», se souvient Line Favre qui a «vu la mort en face». L'association Life for Paris créée sur Facebook recueillant les témoignages des 700 rescapés de cette nuit d'horreur avait permis de calmer leur douleur, créant des liens entre eux. «On avait besoin de se raccrocher à l'humain, à l'empathie, à la solidarité. C'est comme si on était une nouvelle famille et qu'on sera toujours là les uns pour les autres», explique la Française de 35 ans qui a ensuite suivi une thérapie pendant deux ans. «L'association m'a aussi beaucoup aidée, ainsi que mon environnement familial, amical et professionnel», précise-t-elle.

Le Romand Louis Derung, foudroyé par un choc électrique de quinze mille volts à l'âge de 19 ans, s'est retrouvé amputé des deux bras, en 2013. Fan de sports extrêmes, ce jeune universitaire, doté d'un moral d'acier, a trouvé la force de continuer à vivre. Il a même écrit un livre retraçant son terrible accident. «Le fait d'avoir frôlé la mort implique que je vis pour moi maintenant. On se défait de beaucoup de choses», dit-il.

En plus de ces témoignages, l'émission tentera de comprendre comment on gère le stress et la peur. Plusieurs volontaires, munis de casques, ont accepté de se soumettre à une expérience de réalité virtuelle remplie de scènes effrayantes. Frissons garantis!

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mona le 13.11.2018 22:41 Report dénoncer ce commentaire

    Survivants

    Les attentats mais pas seulement, les guerres, les catastrophes naturelles/ aériennes, les accidents, les carambolages, viols, assasinats, violences conjugales/ sur les enfants , vendalismes, harcèlements, mais aussi les maladies incurables, les deuils, tout cela à moindre échelle nous sommes tous des survivants !

  • fabienne le 14.11.2018 00:31 Report dénoncer ce commentaire

    j'ai vécu cela aussi il y a 23 ans

    j'ai vécu une expérience de mort imminente à l'hôpital - hémmoragie - la vie a pris un tournant après.. la croyance aussi

  • nanardino le 14.11.2018 05:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le combat éternel

    un traumatisme laissera toujours une trace un changement de caractère est le chemin de nombreuses victimes il y a des fois des passages de positivités de se continuellement se battre avec la vie pour y arriver comme je peux traverser de grandes périodes de déprimes en ce moment c'est mon cas on en veux au monde entier quand tu as été victime d'un incident que ta seule faute à été d'être là au mauvais moment un rescapé d'accident de la route

Les derniers commentaires

  • Paul Émique le 14.11.2018 06:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Survivre à la TSR ?

    Çà c ´ est pas évident !

  • nanardino le 14.11.2018 05:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le combat éternel

    un traumatisme laissera toujours une trace un changement de caractère est le chemin de nombreuses victimes il y a des fois des passages de positivités de se continuellement se battre avec la vie pour y arriver comme je peux traverser de grandes périodes de déprimes en ce moment c'est mon cas on en veux au monde entier quand tu as été victime d'un incident que ta seule faute à été d'être là au mauvais moment un rescapé d'accident de la route

    • Eric le 14.11.2018 06:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @nanardino

      Bon courage à vous. J'espère que vous êtes bien entouré au niveau amis et famille et je vous souhaite tout le meilleur pour vous et vos proches

    • @ptitlu le 14.11.2018 06:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @nanardino

      Je comprends

    • Sabine le 14.11.2018 07:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @nanardino

      Je pense bien à vous. Vous verrez, avec le temps ça aussi passe. Que vous puissiez trouver le véritable bonheur et la paix

    • Geoffrey le 14.11.2018 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @nanardino

      Je vous comprends tout à fait ! Ça ne changera pas les faits mais quand cela m'arrive j'essaie de me rappeler que je ne suis pas seul, personnellement ça m'aide, mais tout est relatif... Bon courage et prenez soin de vous.

  • fabienne le 14.11.2018 00:31 Report dénoncer ce commentaire

    j'ai vécu cela aussi il y a 23 ans

    j'ai vécu une expérience de mort imminente à l'hôpital - hémmoragie - la vie a pris un tournant après.. la croyance aussi

  • Mona le 13.11.2018 22:41 Report dénoncer ce commentaire

    Survivants

    Les attentats mais pas seulement, les guerres, les catastrophes naturelles/ aériennes, les accidents, les carambolages, viols, assasinats, violences conjugales/ sur les enfants , vendalismes, harcèlements, mais aussi les maladies incurables, les deuils, tout cela à moindre échelle nous sommes tous des survivants !