Etats-Unis

08 janvier 2019 17:24; Act: 08.01.2019 19:15 Print

Des escorts? Non, des candidates des «Anges»

Hillary Vanderosieren et Aurélie Dotremont ont été interpellées par la police à Miami peu avant de reprendre le tournage de l'émission. Elles racontent leur calvaire.

Sur ce sujet
Une faute?

La virée aux Etats-Unis a tourné au cauchemar pour deux candidates des «Anges de la télé-réalité». Alors qu'elles venaient d’atterrir à Miami, elles ont été arrêtées par la police américaine qui, selon les deux jeunes femmes, pensait qu'elles étaient des escort girls. Elles ont raconté leur mésaventure sur les réseaux sociaux.

«Hillary et moi, on a été enfermées pendant trois heures parce que la police pensait qu'on était des escorts!» s'est lamentée Aurélie Dotremont sur Snapchat. Plus jamais je mets un pied à Miami! On a passé trois heures et demie à se faire insulter. Ils nous ont poussé à dire qu'on était des escorts!»

NRJ 12 dément

«J'ai vécu le vol de l'enfer, je n'ai pas mes valises, je ne peux pas faire mes cheveux... En plus, ils ont perdu ma valise...», a déclaré pour sa part Hillary dans une story sur Instagram.

La onzième saison des «Anges» devrait être diffusée prochainement sur NRJ12. Contactée par «Télé Loisirs», la chaîne de la TNT relativise les propos des starlettes et indique qu'«elles ont juste été interrogées comme n'importe quel autre voyageur l'aurait été et que beaucoup de questions en tous genres leur ont été posées.»


(adi/20 minutes)