«Big Brother»

04 juillet 2018 21:14; Act: 04.07.2018 21:14 Print

Le comportement de trois candidats heurte le public

La 20e saison de l'émission de téléréalité «Big Brother» fait l'objet de graves dénonciations qui ont obligé CBS à réagir.

storybild

Angela Rummans, JC Mounduix et Rachel Swindler (de g. à dr.) ont été sermonnés par le diffuseur (Photo: CBS)

Une faute?

Le programme, dans lequel des jeunes femmes et des jeunes hommes vivent enfermés dans une villa sous l'œil des caméras 24 heures sur 24 n'est certes pas réputé pour sa finesse et ses vertus éducatives, mais cette année, certains participants ont dépassé les bornes.

Le premier à avoir provoqué la colère des téléspectateurs et des internautes a été un certain JC Mounduix. Le jeune homme de 28 ans a été filmé lundi en train d'essayer de toucher le sexe de certains de ses colocataires avec une cuillère à glace. Sur les réseaux sociaux, son comportement a été qualifié d'agression sexuelle et plusieurs twittos ont demandé à ce qu'il soit viré du programme, sans succès.

Une polémique n'arrivant jamais seule, deux candidates, Angela Rummans, 26 ans, et Rachel Swindler, 29 ans, ont provoqué la colère des fans de «Big Brother» quelques heures plus tard. Elles ont tenu des propos relevant du racisme, pour la majorité des personnes les ayant entendus. Discutant de leur bronzage, Rachel a assuré qu'elle avait changé d'appartenance ethnique, tandis qu'Angela a comparé son teint hâlé à celui d'un habitant du ghetto.

Dans un communiqué, CBS a réagi en expliquant qu'elle ne cautionnait pas les propos de ces trois participants et qu'elle leur avait donné un avertissement.


(jfa)