Cérémonie

21 décembre 2011 10:33; Act: 21.12.2011 11:24 Print

Le palmarès 2011 des Gérard de la télé

Le pire de la télévision a été récompensé mardi soir à Paris par un jury composé de journalistes et de critiques. Parmi les «vainqueurs»: Christophe Hondelatte et Elsa Fayer.

storybild

Les créateurs de la cérémonie s'en donnent à cœur joie chaque année. (Photo: Gerard Rancinan / Paris Première)

Une faute?

Depuis 2006, Frédéric Royer, Arnaud Demanche et Stéphane Rose organisent chaque année la cérémonie des Gérard de la télévision, qui désigne le pire du petit écran. Parodiant la cérémonie des 7 d'or, les Gérard de la télé offrent à chaque lauréat un parpaing doré en guise de trophée. Mais rares sont les nominés qui se déplacent à la cérémonie.

Cette année, 24 Gérard ont été attribués.

Christophe Hondelatte a reçu deux prix: «Le Gérard de l'animateur qui n'aurait pas dû (enregistrer «Dr House»)» et «Le Gérard de l'invité juke-box dans lequel t'as juste à mettre une pièce pour qu'il te rejoue la même chanson» pour: «Non, mais si vous n'aimez pas mon disque, c'est parce que vous n'y connaissez rien en musique! Mais tous les artistes ont vécu ça.»

Elsa Fayer a été désignée pire animatrice de l'année, tandis que Cyril Viguier, le présentateur de «Vendredi sur un plateau» sur France 3, a reçu le Gérard du pire animateur.

Jean-Marc Morandini a, lui, été récompensé par le prix de «L'animateur qui a trop de dents et elles sont trop blanches».

Drucker et De la Villardière récompensés

«Le Gérard de l'émission de warriors où des candidats se fightent façon «Alien vs Predator» sur du Carmina Burana, tout ça pour déterminer si le menu makis de Célestin est meilleur que le menu verrines de Floriane», a été décerné à «Masterchef». Et Michel Drucker a été distingué par le «Gérard du superhéros invincible qui résiste à tout depuis plus de trente ans: aux directeurs de programmes, à la pression politique, aux mauvaises audiences et à la canicule».

Autre personnalité joyeusement brocardée, le journaliste Bernard de la Villardière a décroché le «Gérard du monomaniaque» pour «Enquête exclusive» sur M6, qui a très souvent pour thèmes «sexe, drogues, alcool, viols, meurtres et autres enquêtes sans concession dans la filière roumaine». Le «Gérard de l'animatrice tellement nulle que tu te demandes ce qu'elle a bien pu faire pour décrocher son poste» est allé à Solweig Rediger-Lizlow («Le Grand journal» de Canal+)

Le palmarès complet est disponible sur le site de la chaîne Paris Première.

(jfa)