TF1

10 mars 2016 13:00; Act: 10.03.2016 15:16 Print

Les cheminots en colère contre Pernaut

Un employé de la SNCF a lancé une pétition pour que le présentateur «13H» présente des excuses aux cheminots après un reportage qu'il juge mensonger.

storybild

Le journaliste n'a pas présenté d'excuses.

Sur ce sujet
Une faute?

Jean-Pierre Pernaut est dans le viseur de ceux qui travaillent aux chemins de fer français. L'un d'eux a même lancé une pétition sur change.org pour exiger que le journaliste présente des excuses publiques à tous ses collègues. En cause: un sujet diffusé dans le «13H» du 8 mars 2016, dans lequel il était dit que les employés de la SNCF avaient 60 jours de congé par année, prenaient leur retraite à 55 ans et gagnaient en moyenne 2449 euros (environ 2680 fr.) par mois.

«J'en ai ras le bol de devoir démentir en permanence les affirmations mensongères des médias inféodés aux MEDEF (ndlr: une organisation patronale française) qui, sentant le moment propice, pointent du doigt les privilégiés, comme ils disent», écrit le cheminot dans le texte accompagnant sa pétition.

La médiatrice de l'information de TF1 a répondu sur Twitter, déclarant que les informations données dans le reportage avaient été vérifiées et confirmées par la SNCF. «Votre «colère» méritait d'être entendue, mais ne se justifiait pas», a conclu Françoise-Marie Morel. Le 9 mars, c'est Jean-Pierre Pernaut qui a assuré en direct pendant le journal qu'il ne pouvait que «confirmer les chiffres».


(jfa)