Japon

02 janvier 2018 09:43; Act: 02.01.2018 11:49 Print

Logan Paul filme un cadavre et choque la Toile

Le youtubeur américain a posté sur internet des images d'une personne décédée. Face à la critique, il a dû présenter ses excuses.

storybild

Logan Paul a présenté ses excuse sur Twitter. (Photo: Instagram)

Une faute?

Logan Paul, 22 ans et plus de 15 millions d'abonnés sur YouTube, a commencé 2018 de la pire des manières qui soit. Le jeune homme s'est retrouvé sous le feu des critiques après avoir posté une vidéo macabre sur sa chaîne.

Sur les images, Logan et plusieurs de ses amis se promènent dans une forêt au Japon tristement célèbre pour être un lieu où des personnes se donnent la mort, quand ils découvrent un corps. «Venons-nous de trouver un cadavre pendu dans la forêt des suicides?», se demande l'Américain. Une situation qu'il qualifie de première pour lui et qu'il dit considérer comme «le vlog le plus réaliste qu'il ait fait».

Forcément, sa vidéo, qu'il a rapidement retirée, a été très mal accueillie et Logan Paul a reçu des milliers de commentaires négatifs, dont celui d'Aaron Paul, l'acteur de la série «Breaking Bad». «Comment oses-tu! Tu me dégoûtes. Je n'arrive pas à croire qu'autant de jeunes gens te prennent en exemple. Tellement triste. J'espère que cette vidéo les a réveillés. Tu es un déchet, purement et simplement. Le suicide n'est pas une blague. Va pourrir en enfer», a écrit le comédien sur Twitter.



Face au déferlement de critiques, le youtubeur a présenté ses excuses. «Je suis désolé. Je n'ai pas fait ça pour avoir des vues. J'en ai déjà. Je l'ai fait parce que je pensais que je pouvais propager des choses positives sur internet, pas un déluge de négativité. Ça n'a jamais été mon intention. Je voulais sensibiliser les gens au suicide et faire de la prévention. On me rappelle souvent l'influence que j'ai et un grand pouvoir s'accompagne de grandes responsabilités. Pour la première fois de ma vie, j'avoue que je l'ai mal utilisé. Ça ne se reproduira plus», a-t-il écrit dans un message adressé à ses abonnés sur Twitter.



(jfa)