Télévision

03 décembre 2019 17:58; Act: 04.12.2019 10:29 Print

Marie S'Infiltre n'est plus dans l'équipe d'Hanouna

L'humoriste française, vivement critiquée depuis sa performance lors de la marche contre les violences faites aux femmes, n'est plus chroniqueuse dans «La Grande Darka» sur C8. Coïncidence?

storybild

L'humoriste de 28 ans n'officiera plus sur le plateau de Cyril Hanouna. (Photo: Capture d'écran C8)

Sur ce sujet
Une faute?

TéléStar et Jean-Marc Morandini l'ont annoncé tel un scoop fracassant: Marie S'infiltre, chroniqueuse dans l'émission «La Grande Darka», aurait été évincée de la chaîne C8. Selon les deux médias français, cette décision interviendrait après la publication du sketch controversé de l'humoriste lors de la manifestation contre les violences faites aux femmes à Paris, le 23 novembre.

«Fake news!», s'est exclamée la principale intéressée, contactée par le HuffPost. Selon la jeune femme, il ne s'agirait que d'un problème d'emploi du temps et qu'il n'y aurait aucun lien entre son départ et ses récentes apparitions sur les réseaux sociaux.

«D'un commun accord»

«Je suis partie d'un commun accord car l'émission me prenait trop de temps et j'avais beaucoup de projets en cours. Cette décision a été prise il y a déjà un mois, ça n'a aucun rapport avec le 23 novembre», a-t-elle confié, précisant avoir gardé des rapports cordiaux avec Cyril Hanouna.

Pour rappel, la Parisienne de 28 ans participait depuis la rentrée à l'émission hebdomadaire de Cyril Hanouna le samedi de 19h à 21h. Mais selon le HuffPost, sa dernière apparition sur le plateau remonte au 9 novembre, soit deux semaines avant la publication de sa vidéo controversée.

Vidéo controversée

Le 23 novembre, Marie Benoliel, de son vrai nom, a débarqué à la marche #NousToutes, contre les violences faites aux femmes accompagnée de deux hommes torses nus qu'elle tenait en laisse. La performance montre la comédienne dans le cortège, incitant les manifestants à donner des coups de martinet aux deux garçons maquillés de faux yeux au beurre noir.

Même s'il s'agissait d'un acte à prendre au second degré, la jeune femme a provoqué l'indignation de nombreux internautes qui y voyaient une manière d'utiliser les violences faites aux femmes pour faire sa publicité. D'autres lui reprochaient de mélanger pratiques BDSM et violences physiques ou sexuelles.

Marie S'Infiltre lors de la manifestation #NousToutes:

(szu)