«L'amour est dans le pré»

30 juin 2014 06:15; Act: 27.06.2014 12:29 Print

Marisa: «Bertrand et moi avons les mêmes valeurs»

par Mathilde Jarry - La Fribourgeoise a tapé dans l’oeil de l'agriculteur célibataire, un céréalier de l’émission de M6. Il l’a invitée chez lui une semaine en compagnie d'une autre femme.

storybild

Bertrand a invité Pauline (à g.) et Marisa (à dr.) a passer une semaine chez lui. (Photo: Aurelien Faidy/m6)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce sont les yeux de la Fribourgeoise de 25 ans qui ont fait craquer Bertrand, le céréalier de «L’amour est dans le pré». L’inviter chez lui semblait une évidence. Dans l’émission de ce lundi soir, tournée il y a un an, les téléspectateurs découvriront les premiers pas de Marisa et de Pauline, la seconde prétendante sélectionnée, à la ferme.

Comment en êtes-vous venue à écrire à Bertrand?
Je suis une fan de l'émission, je la regarde à chaque fois. L’année passée, j’avais écrit à Thomas, mais je n’avais jamais eu de nouvelles. Cette année, j’ai loupé la diffusion des portraits, mais ma marraine m’a dit que Bertrand me plairait. Effectivement, j’ai vu le replay dix fois et j’ai écrit ma lettre avec elle.

Qu’est-ce qui vous a plu chez lui?
Il cherchait la même chose que moi. Il avait les mêmes valeurs, la famille notamment. Ses yeux et son sourire ne m’ont pas non plus laissée indifférente!

Comment s’est passé le speed-dating?
Très bien, même si j’étais stressée. J’ai juste réalisé qu’il était vraiment petit! J’étais aussi ravie qu’il choisisse Pauline pour venir à la ferme. Je me suis très bien entendue avec elle.

Imaginiez-vous aller à la ferme en écrivant la lettre?
Non, on ne se doute pas de ce qu’une lettre peut déclencher. Quand il m'a choisie, je ne savais pas comment réagir. J'étais super contente mais aussi un peu nerveuse. Je savais que cela pouvait signifier un déménagement définitif en France si tout allait pour le mieux entre nous deux. J’ai réalisé que ma vie pouvait basculer très vite!

Il n’y pas du tout eu de tensions entre vous et Pauline?
Pas du tout. Nous avions mis les choses au clair dès le début. Si Bertrand avait un coup de foudre pour l’une de nous deux, l’autre ne devait pas essayer de s’interposer. On a passé une super semaine.

Etre filmée en permanence n’a-t-il pas été pesant?
Au début, ce n’est pas du tout évident. Deux ou trois personnes sont là en permanence. Mais elles ont été supersympa et nous ont mis très vite à l’aise. Et puis lorsque l'on se lance dans cette émission, on sait comment ça se passe. Finalement, une vraie complicité s'est installée entre nous tous!

Avez-vous trouvé des petits défauts à Bertrand?
En tant qu'ancien cuisinier, je m'attendais à ce qu'il fasse davantage la cuisine, qu'on fasse ça ensemble. J'ai aussi trouvé qu'il n'osait pas s'imposer vis-à-vis de ses parents.

Vous voir à la télé vous a-t-il fait quelque chose?

Ca fait très bizarre de se voir à l'écran. Je regarde les émissions avec des proches de la famille et des amies. Je n'ai rien vu en avance, donc je suis très curieuse de voir ce que ça va donner.