«Intervilles» sans vachettes

27 janvier 2020 16:21; Act: 27.01.2020 19:07 Print

Nagui accusé de prosélytisme, le CSA saisi

Le président de l'Observatoire National des Cultures Taurines n'apprécie pas que l'animateur parle de maltraitance quand il évoque les vachettes d'«Intervilles».

Une faute?

Depuis que Nagui, qui produira la nouvelle version du célèbre jeu, a annoncé qu'on n'y verrait aucune bête à cornes, les adeptes des vaches landaises fulminent et la résistance s'organise.

Après l'Union des villes taurines françaises, dont certaines sont des piliers du programme, qui a appelé ses membres à ne pas prendre part à l'émission si la production continue d'en exclure les célèbres vachettes, voici que l'Observatoire National des Cultures Taurines s'en prend directement à l'animateur et producteur. «Faire un «Intervilles» sans vachettes, ça n'a plus aucun sens! Ça n'a plus aucun sens que les villes taurines participent et qu'on fasse ça dans des arènes», a indiqué André Viard, président de l'Observatoire, dans «Morandini Live».

L'homme va plus loin, en affirmant que Nagui fait «du prosélytisme pour l'animalisme avec de l'argent public». Ce qui pose problème à André Viard, ce n'est pas tant que les vachettes disparaissent du jeu, mais que cela soit justifié par la maltraitance animale. «Nous allons saisir le CSA (ndlr: Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) pour dire «attention, il y a du prosélytisme et des propos discriminatoires», a ajouté le président.

(jfa)