«Accès privé»

19 avril 2012 12:13; Act: 19.04.2012 15:49 Print

Polémique autour du sujet sur Mouss Diouf

M6 pourrait être obligée de déprogrammer le reportage consacré au comédien et prévu le 21 avril. L’avocate de Sandrine Diouf en aurait fait la demande à la chaîne.

Sur ce sujet
Une faute?

Les images de Mouss Diouf alité et très affaibli dévoilées mercredi par M6 ont choqué certaines personnes qui les ont estimées indécentes. Pourtant, le visage de l’acteur n’est jamais visible dans le reportage du magazine «Accès privé». «C’était une volonté de Sandrine, mais on l’aurait fait de toute façon, par pudeur», a déclaré la réalisatrice, Christelle Crosnier, au «Parisien».

Selon elle, Mouss Diouf était tout à fait conscient de la situation. «Il était très heureux d’être filmé. Il comprend tout. Il a une élocution difficile, mais il parle, il fait des vannes...», a-t-elle ajouté.

Aucun argent versé par la chaîne

Sandrine Diouf, elle, ne comprend pas cette polémique et n’accepte pas d’être accusée d’avoir gagné de l’argent en laissant les caméras entrer chez elle. «Je suis dégoûtée de la polémique. J’ai fait ce reportage en mon âme et conscience pour livrer un message d’espoir. Et dire que, malgré la maladie, la vie ne s’arrêtait pas. Je n’ai jamais accepté d’argent pour exposer mon mari», a-t-elle confié au «Parisien».

L’avocate de Sandrine aurait, selon ses dires, demandé hier à M6 de ne pas diffuser le reportage pour mettre fin à la polémique. Mais aussi parce que l’épouse de Mouss Diouf est en conflit avec les deux filles aînées de son mari, qui refusent qu’elle soit la tutrice légale du comédien. Selon «Le Parisien», la chaîne n’avait pas connaissance, mercredi soir, de la demande de l’avocate.

La direction de la chaîne, contactée par «Le Nouvel Observateur» jeudi après-midi, a affirmé que le reportage serait bien diffusé le samedi 21 avril.

(jfa)