Suites

01 mars 2011 11:28; Act: 01.03.2011 17:15 Print

Sheen va porter plainte contre ses producteurs

L'acteur américain empêtré dans des scandales de drogue et d'alcool veut faire condamner les producteurs de «Mon oncle Charlie» pour l'arrêt de la série dont il est le héros.

Sur ce sujet
Une faute?

Jeudi, la chaîne de télévision CBS et la Warner avaient annoncé l'arrêt de «Mon oncle Charlie» («Two and half men»), dénonçant les attaques de l'acteur contre le co-créateur de la série, Chuck Lorre, auquel Charlie Sheen faisait référence en utilisant la traduction en hébreu de son nom, Chaim Levine.

«En utilisant le nom juif du producteur de télévision Chuck Lorre dans des déclarations colériques à son encontre, Charlie Sheen donne l'impression qu'une autre raison de son antipathie pour M. Lorre vient du fait qu'il est juif», avait affirmé la Ligue américaine anti-diffamation dans un communiqué.

Lors de deux interviews décousues mais cohérentes, l'acteur de 45 ans a mis en cause, lundi, la chaîne CBS et ses producteurs pour avoir arrêté les tournages de la huitième saison de la série avant son terme.

Il ne reviendra pas pour moins de trois millions

«Ils vont perdre en justice», a-t-il dit à la chaîne ABC, sûr de gagner «une tonne» de dommages et intérêts.

A NBC, Charlie Sheen a annoncé qu'il acceptait de retourner au travail si on le lui demandait, mais à condition d'être payé trois millions de dollars au lieu de deux par épisode.

«Je veux bien terminer la saison, j'accepte même d'aller jusqu'à la saison dix, mais au point où on en est, à cause du stress psychologique, mon Dieu, ce sera trois millions par épisode, à prendre ou à laisser».

«Regardez ce qu'ils m'ont fait subir. Je suis sous-payé aujourd'hui. J'en ai marre de faire comme si je n'étais pas quelqu'un de spécial».

Père de cinq enfants, Charlie Sheen était flanqué pendant l'un des deux entretiens de ses deux petites amies -- ses «déesses».

«Je suis trop malin pour mourir»

La drogue ? Oui, Charlie Sheen en a consommé dans ses fêtes «épiques». Il en a même, la dernière fois, absorbé «plus qu'il n'en faudrait pour tuer n'importe qui». Seule la force de sa volonté lui aurait permis de raccrocher.

Quant au risque d'overdose, il n'y a jamais cru. «Seuls les imbéciles meurent. Je suis trop malin. Trop malin pour faire ça. Je suis désolé pour ceux à qui c'est arrivé. Il fallait lire la notice avant», a recommandé l'acteur sur ABC.

Dans un entretien au site internet people TMZ, Charlie Sheen a également commenté les propos de son père, l'acteur Martin Sheen, qui a a fait part la semaine dernière de son inquiétude pour son fils et a affirmé que sa famille priait pour lui.

«Je le laisse respectueusement avoir ces croyances et ces opinions. Mais je ne les partage pas. Je pense que c'est un charabia de fous», a-t-il dit.

Lundi également, son chargé de relations publiques, Stan Rosenfield, a annoncé qu'il renonçait à représenter l'acteur. «J'ai travaillé avec Charlie Sheen pendant longtemps et je suis très attaché à lui. Cependant, aujourd'hui, je ne peux plus le représenter efficacement et, avec tout mon respect, j'ai démissionné», a-t-il annoncé dans un communiqué.

Depuis son lancement en 2003, «Mon oncle Charlie» est devenue la cinquième série la plus regardée des Etats-Unis, avec 14,5 millions de téléspectateurs lors du dernier épisode, selon les chiffres de Nielsen.

(afp)