Présidentielle française

02 mai 2012 08:32; Act: 02.05.2012 08:32 Print

Un débat où rien n’est laissé au hasard

par Michel Pralong/GuideTvCinéma - Chaque détail du face-à-face de ce soir entre François Hollande et Nicolas Sarkozy a été soigneusement négocié.

storybild

Le candidat du PS sera placé à gauche de la table, celui de l’UMP à droite. Logique, après tout... (Photo: AFP/Lionel Bonaventure)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour avoir sous-estimé le pouvoir de l’image, Richard Nixon, suant sous les projecteurs lors du débat télévisé, avait perdu l’élection américaine face à Kennedy. En 1974, François Mitterrand avait également fait les frais, face à Valéry Giscard d’Estaing, d’une réalisation confiée à l’ORTF. Sept ans plus tard, le socialiste soumettait 21 conditions, qui sont toujours respectées depuis. ­Comme l’abolition des gros plans de coupe sur le visage des candidats lorsqu’ils réagissent aux propos de l’adversaire.

Ce soir, même la température du studio sera contrôlée. Chaque candidat aura son climatiseur, pour éviter la querelle de 2007, où Ségolène Royal voulait quelques degrés de plus que Sarkozy. La table d’une longueur de 2 m 50 (30 cm de plus qu’en 2007) sera en verre. François Hollande, qui prendra la parole en premier, sera à gauche. Nicolas Sarkozy, qui conclura après deux bonnes heures de débat, sera à droite. Le réalisateur Jérôme Revon, qui a créé le dispositif de «Fort Boyard», a fait hésiter les socialistes, qui gardaient un mauvais souvenir du débat de 2007 qu’il réalisait. Mais ils ont fini par accepter.

Chaque camp aura aussi son propre réalisateur-adjoint pour veiller à ce qu’aucune image défavorable ne passe. Et ce sont Laurence Ferrari et David Pujadas qui animeront la soirée. On promet un décor et une réalisation très sobres. Et le débat?

A suivre en direct sur votre smartphone
Vous ne serez pas devant votre télévision ce soir pour assister au débat tant attendu entre Sarkozy et Hollande? Pas grave! Nous le diffusons en direct sur 20minutes.ch. Et, en plus, nous vous proposons un «live ticker», texte qui sera accessible non seulement sur un ordinateur mais aussi depuis n’importe quel smartphone équipé de l’application «20 minutes».