Télévision

07 septembre 2018 10:00; Act: 07.09.2018 14:11 Print

Un garde du corps parmi les femmes, ça cartonne

par Catherine Magnin - «Bodyguard» a réalisé un démarrage canon outre-Manche. Sa recette gagnante entre suspense et romance en fait une série à suivre.

Une faute?

La BBC est fière de l'annoncer: après les 10,4 millions de spectateurs (y compris en VOD) réunis lors de la diffusion du premier épisode le 26 août, «Bodyguard» est devenu la série la plus regardée en Grande-Bretagne depuis plus d'une décennie.

Le pitch? Un vétéran de guerre (Richard Madden) est chargé de la protection d'une politicienne (Keeley Hawes) qui représente tout ce qu'il déteste, mais qui ne le laisse pas indifférent...

Si «Bodyguard» a fait si fort, c'est grâce à son mélange d'intrigues politiques, de paranoïa sur fond de terrorisme (façon «Homeland»), et de romance compliquée (façon «Bodyguard»... le film). Et à la présence, au générique, de Richard Madden, le Robb Stark de «Game of Thrones». L'Ecossais de 32 ans y exhibe même sa musculature dans une scène où il prête sa chemise à Keeley Hawes (42 ans). Laquelle, pour remplacer la sienne tachée de café, n'hésite pas à dévoiler son soutien-gorge... Chaud!

Trop de femmes?

«Bodyguard» n'a pas fait l'unanimité pour autant. Un début de débat est né sur les réseaux sociaux, certains remettant en cause la crédibilité de la série sous prétexte qu'il y a trop de personnages féminins dans les postes à responsabilité. Les six épisodes de la série n'ayant pas – encore – été achetés ailleurs qu'Angleterre, il faudra patienter pour se faire une idée. Ou s'impatienter...




L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.