Reportage

17 février 2012 03:26; Act: 20.02.2012 13:25 Print

Un talk show déjanté débarque sur Rouge TV

par Ana Cardoso/Fabrice Aubert - «Mika and Co» reviendra chaque semaine sur l’actu qui branche les jeunes et embarquera des personnalités dans son humour décalé. Découvrez en primeur, les coulisses de la première.

storybild

Toute l'équipe de «Mika and Co»: Noman Hosni, Charlotte Gabris, Michael Muller (devant de g. à dr.). Gary Grenier et Julien Donzé (derrière de g. à dr.). (Photo: Joseph Carlucci)

Une faute?

Reportage sur le tournage:
«C’est une émission d’humeur et d’humour», résume Michael Muller, présentateur et co-producteur de «Mika and Co», sur le plateau du talk show, à l’ancien Cult Club de Lausanne. Les téléspectateurs découvriront le premier numéro de l’émission hebdomadaire le jeudi 23 février, à 18h30 sur Rouge TV.

Michael Muller s’est entouré d’une joyeuse bande de chroniqueurs: les humoristes Noman Hosni et Charlotte Gabris, Julien Donzé, Gary Grenier et le Français Eric Naulleau. «Je travaille à RTL avec Eric Dussart, co-producteur du talk show. Il m’a dit que je pourrais laisser libre cours à mon mauvais esprit. Je ne pouvais pas refuser», raconte l’ancien acolyte de Laurent Ruquier. Il prendra un sujet culturel «djeun’s» de la semaine et nous dira si c’est du buzz ou de la bouze. Première à y passer: Lana Del Rey.

Darius Rochebin comme on le voit peu

La Lausannoise Charlotte Gabris nous racontera sa rencontre «relou» de la semaine, par exemple son coiffeur qui a raté sa coupe. Elle fera aussi une interview loufoque de l’invité du show. Pour la première, Darius Rochebin s’est prêté au jeu. Loin de l'image sérieuse qu'il donne au JT, le journaliste s'est laissé allé à quelques confidences sur sa vie privée et a accepté de relever les défis lancés par l'équipe de l'émission. «Cela s'est très bien passé parce qu'il y a des humoristes qui sont très bons, qui sont même des artistes, comme Julien Donzé qui fait un tabac sur Youtube et ça dynamise», confiait Darius à la fin du tournage jeudi juste avant minuit.

Dans la chronique de Gary Gernier, «Yes Aïe Can», d’autres personnalités seront soumises à des défis décalés: par exemple Daniel Brélaz qui fait du karting pour la première fois.

Quant à la mention de l’émission «interdit aux plus de 35 ans», Michael Muller rassure: «L’idée n’est pas d’avoir un programme ghetto. On a dit cela par provocation: tout le monde est le bienvenu!»

Plongée dans les coulisses déjantées du show