Télévision

29 décembre 2011 22:12; Act: 30.12.2011 13:50 Print

Xenia: «C'était un problème d’agenda»

par Shahïn Ammane - La starlette tessinoise devait participer à la première de «Tango», le show de la TSR, mais elle s'est désistée. La prestation n’était pas payée. Elle s'en défend sur Facebook.

storybild

Michel Zendali: «Je peux comprendre que Xenia monnaie sa plastique, mais là c’est un peu vulgaire.» (Photo: RSR/key)

Une faute?

«Cinq jours avant le direct, Xenia a prétexté un engagement rémunéré pour se décommander», regrette le coanimateur de «Tango» Michel Zendali. C’était pourtant une belle brochette de vedettes qui était promise pour le lancement, jeudi dernier, de la nouvelle émission phare de la TSR.

Le DJ Ricky Galliano, le président du FC Sion, Christian Constantin, la politicienne Salika Wenger, et donc la dauphine de Miss Suisse 2006, Xenia Tchoumitcheva. Ils étaient invités à parler séduction sur le plateau.

La belle Tessinoise a brillé par son absence. «Ce n’est pas très élégant de sa part, elle a mal agi», commente le présentateur. Et d’ajouter que lorsque la naïade avait été sollicitée et bookée, voilà plusieurs mois, elle avait déjà demandé si sa prestation serait rémunérée.»

«Une vénalité un peu vulgaire»

La TSR paie les défraiements, en l’occurrence le billet d’avion et l’hôtel pour son invitée «model», mais il était exclu de proposer de l’argent aux invités. «Je peux comprendre qu’elle monnaie sa plastique au plus offrant, enfonce l’animateur, mais là, nous sommes face à une vénalité un peu vulgaire.»

La chaîne a refusé de faire de la surenchère sur un cachet évalué à plusieurs milliers de francs, selon nos sources, acceptant du coup de se faire poser un lapin. C’est finalement Emilie Boiron, Miss Suisse romande 2002, qui a remplacé le mannequin au pied levé.

Xenia Tchoumitcheva n’était pas joignable par téléphone, mais elle a réagi sur sa page Facebook. Elle explique que cela n'a jamais été un problème d'argent, mais un souci de coordination artistique et d'agenda. Xenia ajoute: «C'est une polémique qui n’est pas jolie et qui est complètement injuste envers moi. J’ai tout à fait le droit de contester de tels mensonges.»