Football

11 avril 2019 23:05; Act: 11.04.2019 23:08 Print

Benfica n'a pas vraiment fait la différence

par Claude-Alain Zufferey - Les Portugais se sont imposés 4-2 à domicile face à Francfort en quart de finale aller de l'Europa League. Mais ils ont encaissé deux buts. Suspense pour le retour.

storybild

Joao Felix a inscrit trois buts et délivré un assist pour Benfica. (Photo: EPA)

Une faute?

Seuls deux joueurs suisses ont pris parts aux quarts de finale de l'Europa League de jeudi soir. Et ils étaient directement opposés, ou presque. Puisque Gelson Fernandes était présent sur la pelouse au coup d'envoi du match Benfica - Francfort, tandis qu'Haris Seferovic n'est entré face à ses anciens coéquipiers qu'à la 60e minute. L'absence initiale du meilleur buteur du championnat portugais n'a pas empêché le club de Lisbonne de dominer la première heure de jeu et de la boucler sur un score de 4-1. Le choix de l'entraîneur Bruno Lage d'aligner d'entrée de cause Joao Felix a été payant. Le jeune attaquant de 19 ans a été dominant. Il a signé un triplé et une passe décisive.

Un rouge à la 20e

Avant cela, Gelson Fernandes et ses coéquipiers avaient vu leur tâche se compliquer dès la 20e minute avec une grosse faute signée Obite Evan N'Dicka. Verdict: carton rouge et penalty pour le 1-0. Pas évident de résister aux assauts des Lisboètes dans leur Estádio da Luz avec un homme en moins sur la pelouse. Les Allemands ont tout de même inscrit deux buts par Jovic et Paciencia. Cette deuxième réussite aura le mérite d'entretenir quelque peu le suspense pour le match retour.

Festival anglais

Les trois autres rencontres ont donné lieu à deux bonnes performances anglaises avec la victoire d'Arsenal à domicile face Naples (2-0) et le succès de Chelsea sur la pelouse du Slavia Prague (0-1). Et dans le derby de Valence, Villarreal a fait une mauvaise opération en s'inclinant 1-3 à domicile face au FC Valence.

(nxp)