Football

28 mai 2019 20:38; Act: 29.05.2019 08:15 Print

Emery: «A Paris, on se moquait de mon français»

L'entraîneur d'Arsenal n'a pas encore digéré tous les aspects de son précédent passage à la tête du Paris Saint-Germain.

storybild

Le coach d'Arsenal estime avoir été bien mieux reçu en Angleterre qu'en France. (Photo: AFP/Olly Greenwood)

Sur ce sujet
Une faute?

Unai Emery vivra mercredi soir (21h) sa quatrième finale d'Europa League. L'entraîneur espagnol espère mener le club londonien d'Arsenal jusqu'au bout en s'adjugeant aussi pour la quatrième fois le trophée de la deuxième compétition européenne de football.

Lors d'une interview accordée au quotidien espagnol «El Mundo» en amont du match, lundi, Emery en a profité pour régler quelques comptes après son passage terminé en queue de poisson au Paris Saint-Germain l'été dernier. Le technicien de 47 ans a montré une certaine amertume en évoquant ses souvenirs parisiens. «Ici, on me facilite les choses. Arsenal est un club très grand, mais à la fois très proche et chaleureux. Tout le monde est prêt à t'aider. Le respect est le premier mot que l'on ressent», a-t-il lancé en guise de comparaison. «Par exemple, quand je suis arrivé à Paris, j'ai essayé de parler en français. Et la réponse, moqueuse, était que je ne le parlais pas bien. À Londres, j'utilise un anglais très hésitant et tout le monde me sourit et me remercie d'avoir essayé», a-t-il lancé.

Unai Emery a également glissé un autre petit tacle au PSG dans son interview espagnole. «A mon arrivée à Paris, les choses ne se sont pas bien passées. Je l'ai dit à Nasser Al-Khelaïfi (ndlr: le président du club parisien). Avec Arsenal, j'ai pour la première fois la sensation de gagner pour construire et non pas pour survivre.» En attendant, Emery pourrait déjà permettre aux Gunners de soulever un premier trophée majeur depuis le dernier titre national, acquis en 2004.

(Sport-Center)