Football

27 février 2020 23:09; Act: 28.02.2020 07:41 Print

L'Europe, c'est déjà fini pour l'Ajax et Arsenal

Amsterdam n'a pas trouvé la clé contre Getafe et les Gunners ont chuté en prolongations en Ligue Europa. Aucun club portugais ne verra les huitièmes de finale.

Ajax - Getafe.
Sur ce sujet
Une faute?

Là où le FC Bâle avait excellé automne dernier, l'Ajax Amsterdam a échoué. Le récent demi-finaliste de la Ligue des champions a en effet mordu la poussière contre Getafe en seizièmes de finale de l'Europa League. Des Espagnols qui avaient pourtant perdu leurs deux confrontations (1-0 et 2-1) contre les Bâlois en phase de groupe. Cette fois-ci, leur succès 2-0 à l'aller a suffi à leur bonheur. Les Néerlandais ont bien joué leur va-tout à domicile, mais le mal était fait. Et ce n'est pas cette victoire finalement inutile 2-1 qui consolera qui que ce soit aux Pays-Bas.

Arsenal battus en prolongations

En Angleterre, Arsenal avait toutes les cartes en mains pour éliminer l'Olympiakos. Vainqueurs à l'aller en Grèce 1-0, les coéquipiers de Granit Xhaka, qui a joué toute la rencontre, se sont mis dans une mauvaise situation en encaissant le 0-1 à la 53e (Cisse). Ne parvenant pas à trouver le chemin des filets, les hommes de Mikel Arteta ont dû aller en prolongations. Ils pensaient avoir fait le plus dur quand Aubameyang a inscrit le 1-1 à la 113e, mais sept minutes plus tard, Youssef El Arabi a douché les espoirs des Gunners en inscrivant le 1-2, synonyme d'élimination pour Arsenal.

Si l'Ajax et Arsenal font la moue, le Portugal, lui, se trouve carrément au fond du bac. Sur les 33 équipes encore en lice en Coupe d'Europe (Ligue des champions et Europa League comprises), les Portugais ne comptent plus le moindre représentant. Après les échecs de Braga, Porto et du Sporting, Benfica n'est pas parvenu à sauver l'honneur du pays en fin de soirée. Et l'entrée en jeu d'Haris Seferovic à la 67e minute n'y a rien changé. Le leader du championnat a payé cher sa défaite initiale 2-1 en Ukraine contre le Shakhtar Donetsk. Même s'il a mené trois fois au score et qu'il n'a pas perdu (3-3), Benfica n'est pas parvenu à sauver sa peau.

Manchester United et l'Inter passent

En ballotage favorable après avoir obtenu un match nul 1-1 à Bruges, Manchester United, abonné aux ternes rencontres européennes, a cette fois-ci pris ses responsabilités et a régalé son public. Bruno Fernandes, Odion Ighalo, Scott McTominay et Fred (deux fois) ont affiché leur nom au tableau d'affichage et les Red Devils se sont facilement imposés 5-0. Les Mancuniens ont profité à merveille de l'expulsion gag de Simon Deli, qui a cherché à suppléer son gardien en se détendant de tout son long pour effectuer une parade du bout des doigts dans sa surface, dès la 23e minute.

L'Inter n'a également connu aucun souci pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition. Les Milanais ont disposé de Ludogorets 2-1 (4-1 au total) grâce à des réussites de Cristiano Biraghi et Romelu Lukaku. Copenhague s'est lui défait du Celtic (1-1, 3-1), tandis que Séville est passé par la petite porte contre Cluj (1-1, 0-0).

(Sport-Center)