Football

13 décembre 2018 22:09; Act: 14.12.2018 07:20 Print

L'Olympiacos renverse Milan, le Celtic miraculé

Quelle folle soirée d'Europa League! Leipzig, qui avait tout en main pour se qualifier, s'est sabordé à domicile.

Kostas Fortounis à la lutte avec Cristian Zapata.
Sur ce sujet
Une faute?

Battu 3-1 au match aller à Milan, l'Olympiacos Le Pirée connaissait sa mission ce jeudi: battre les Rossoneri par deux buts d'écart pour se qualifier et, conséquence, éliminer le club italien. Les Grecs ont effectué la moitié du chemin à la 60e lorsque Pape Abou Cissé a surgi pour ouvrir le score et faire exploser un stade Karaiskakis en fusion. La partie est alors devenue folle et Cristian Zapata est passé par tous les états d'âme en inscrivant un autogoal pour le 2-0 de l'Olympiacos (70e), deux minutes avant de réduire le score (72e, 2-1)! Quelles émotions pour le Colombien! Le match n'était cependant pas terminé et Ignazio Abate a commis la faute de trop à la 81e en descendant Vasilis Torosidis dans la surface de réparation. Le cador Kostas Fortounis a alors transformé le penalty du 3-1, synonyme de qualification pour l'Olympiacos. Milan était sonné, incapable de revenir. Direction la porte!

Le Bétis Séville, qualifié avant le match, a lui été tenu en échec 0-0 au Luxembourg par Dudelange qui termine donc la première campagne européenne de son histoire en phase de poules par un excellent résultat.

Pas de miracle pour Bordeaux

Pour espérer atteindre les seizièmes de finale, les Girondins de Bordeaux devaient eux s'imposer à Copenhague et espérer que le Zénit Saint-Pétersbourg, assuré d'être premier, aille battre le Slavia à Prague. La tâche semblait bien compliquée et, dans les faits, elle l'a été. L'affaire était quasiment déjà pliée à la pause puisque le puissant club russe s'inclinait 2-0 à Prague, alors que Copenhague et Bordeaux en étaient à 0-0. Les Girondins ont pourtant rempli leur part du boulot puisque Jimmy Briand a ouvert la marque à la 74e. Mais le Zénit n'est jamais revenu dans la partie, qualifiant le Slavia Prague. Seul Rennes a donc pu franchir cette phase de poules côté français, Marseille et Bordeaux se retrouvant éliminés sans gloire.

Yvon Mvogo titulaire, Matheus Cunha buteur, Lepizig éliminé

Le RB Leipzig se trouvait dans une position très inconfortable au coup d'envoi. Les Allemands devaient s'imposer à la maison face à Rosenborg et espérer que le Celtic perde chez lui face à Salzbourg. Comme pour Bordeaux, la mission était quasiment impossible. Mais Leipzig y a cru, notamment grâce à Matheus Cunha. L'ancien joueur du FC Sion a ouvert le score à la 47e pour les Taureaux ailés, alors qu'Yvon Mvogo était titulaire dans les buts, comme toujours en Europa League. La bonne nouvelle pour Leipzig est alors venue de Celtic Park où Munas Dabbur a inscrit le 0-1 à la 67e, surtout que son collègue Fredrik Gulbrandsen a doublé la mise à la 78e, provoquant, croyait-on, une véritable soirée noire pour le football écossais. Les Rangers et le Celtic auraient en effet tous deux été éliminés ce jeudi si Leipzig ne s'était pas sabordé dans les dernières minutes. Rosenborg a ainsi égalisé à la 86e contre toute attente, Tore Reginiussen venant plonger les Allemands dans le noir avec son but tout en opportunisme. Dénouement incroyable, donc, dans ce groupe, où le Celtic s'en sort par miracle. Le but d'Olivier Ntcham à la 95e, complètement anecdotique, a été salué par une ovation, malgré la défaite 1-2 des Bhoys.

Arsenal et le Sporting s'imposent tous deux à domicile

Enfin, dans le groupe E, les deux qualifiés étaient connus avant même le coup d'envoi. Arsenal et le Sporting Portugal ont cependant tenu à bien terminer, s'imposant respectivement 1-0 face à Qarabag (Azerbaïdjan) et 3-0 contre le Vorskla Poltava (Ukraine). Les Londoniens finissent à la première place du groupe.

Mario Gavranovic titulaire pour le Dinamo Zagreb

Le suspense était aussi inexistant dans le groupe D où le Dinamo Zagreb et Fenerbahçe étaient déjà assurés de se qualifier pour les seizièmes. Mario Gavranovic et Izet Hajrovic étaient tous deux titulaires dans les rangs du Dinamo, qui n'a pas réussi à battre Anderlecht (0-0). Pour la gloire, le valeureux Spartak Tranava a vaincu Fenerbahçe (1-0).

Football

(Sport-Center)