Louer son appart'

05 février 2019 18:35; Act: 05.02.2019 18:36 Print

Que pensent vraiment les potentiels locataires?

Lors de la visite d'un logement, l'honnêteté des futurs habitants est souvent mise de côté. Il y a ce qu'ils disent... et ce qu'ils pensent.

Voir le diaporama en grand »
Quand on veut mettre toutes les chances de son côté pour louer un appartement, il arrive qu'on ne soit pas toujours tout à fait honnête lors de la visite du bien. On fait le point sur ce que les potentiels futurs locataires disent – et ce qu'ils pensent vraiment. Ce qu'ils disent: «Par journée ensoleillée, l'appartement est sans doute merveilleusement inondé de lumière.» Ce qu'ils pensent: «Même par une journée d'été sans nuages, on ne pourra pas se passer d'éclairage artificiel dans ce trou lugubre.» Ce qu'il disent: «Le coin repas est vraiment très agréable. Il a beaucoup de cachet.» Ce qu'ils pensent: «C'est tellement étroit qu'il va falloir prendre ses repas à tour de rôle.» Ce qu'ils disent: «Le quartier me plaît beaucoup avec son côté urbain.» Ce qu'ils pensent: «La vue sur la façade de la décharge d'en face n'est vraiment pas terrible et la cour intérieure est manifestement le dépotoir du quartier.» Ce qu'ils disent: «J'ai toujours rêvé d'avoir un balcon comme celui-ci. Quoi de plus agréable que de prendre l'apéro en contemplant un coucher de soleil?» Ce qu'ils pensent: «Un balcon orienté vers le nord – super. Après tout, on peut toujours y stocker les poubelles, le carton et les bouteilles en verre.» Ce qu'ils disent: «2'000 francs de loyer pour un 2,5 pièces, ce n'est pas donné, mais il faut bien reconnaître que c'est un bien d'exception.» Ce qu'ils pensent: «Qui peut bien être stupide au point de débourser autant d'argent pour ce trou à rats?» Ce qu'ils disent: «Non, non, je n'ai pas de problème avec la moquette. C'est bien chaud.» Ce qu'ils pensent: «De la moquette? Quelle horreur! C'est sûr que je vais l'arracher.» Ce qu'ils disent: «Les voisins entretiennent de bonnes relations les uns avec les autres? Super, j'apprécie énormément cela.» Ce qu'ils pensent: «Soirées barbecue et compostage en commun? Sans moi!» Ce qu'ils disent: «Je vis de manière plutôt retirée. J'aime le calme.» Ce qu'ils pensent: «Enfin un appartement suffisamment grand pour faire la fête à fond avec des amis!» Ce qu'ils disent: «L'appartement est idéalement bien situé. Il n'est qu'à dix minutes de mon travail...» Ce qu'ils pensent: «...à condition de traverser la ville à 150 km/h.» Ce qu'ils disent: «J'aime le charme des années septante de cet appartement.» Ce qu'ils pensent: «Ça fait plus de 40 ans qu'ils n'ont pas investi un rond dans cet appartement – et ça se voit.»

Une faute?

Les appartements à louer décrits comme des objets de rêve dans les annonces immobilières peuvent très vite donner des cauchemars aux potentiels locataires.

Mais si on veut mettre toutes les chances de son côté pour signer le bail d'un logement, convoité soit pour son loyer bon marché, soit pour sa situation, soit tout simplement parce que vivre dans la rue nous pend au nez, mieux vaut garder pour soi le fond de sa pensée.

Décryptage dans le diaporama.

(age)