Réaffectation

11 janvier 2019 10:46; Act: 11.01.2019 10:46 Print

Quand l'église devient bar

De nos jours, les lieux de culte sont souvent à l'abandon. Leur réaffectation tombe donc sous le sens. En Suisse, ce n'est toutefois pas si simple.

Voir le diaporama en grand »
En plein centre d'Edimbourg, une ancienne église abrite désormais le pub Frankenstein. Avant de devenir un pub, il y a eu plusieurs églises dans ce bâtiment: d'abord l'église réformée presbytérienne, puis l'église pentecôtiste et enfin l'église unie libre. Aujourd'hui, on y célèbre des enterrements...de vie de jeunes célibataires. Et peut-être aussi quelques mariages. Mais on trouve également des bâtiments religieux reconvertis en Suisse, notamment l'abbaye de Rheinau (ZH). L'ancien monastère bénédictin fut dissous en 1862. Par la suite, le bâtiment a accueilli une clinique psychiatrique qui a fermé ses portes en 2000. Depuis 1998, les bâtiments annexes (écuries, granges, caves et parties habitables) sont loués à la Fondation Fintan. En 2014, le lieu de répétition pour musiciens «Musikinsel Rheinau» a ouvert ses portes dans une partie de l'ancienne abbaye. Il offre 16 salles de répétition, le foyer de l'orchestre, ainsi qu'un hôtel de 63 chambres. Un musée historique est également en cours de construction dans le bâtiment de l'abbaye. Place au sport dans l'église Saint-Joseph d'Arnhem, aux Pays-Bas, réaménagée en skatepark. L'église était peu fréquentée et a été sauvée grâce à sa réaffectation. Ce n'est pas un cas isolé aux Pays-Bas. L'église Saint-Eusèbe, la plus grande de la ville, sert régulièrement de galerie pour des expositions. On recense d'autres exemples dans d'autres pays, notamment à Gênes où l'église Sainte-Sabine a été transformée en banque – la sacristie servant de back-office. Cette église fut construite en 1926 et abritait la première Eglise du Christ Scientiste, fondée par Mary Baker Eddy (1821-1910) dans son ouvrage «Science et Santé avec la clef des Ecritures». La salle est dotée d'une excellente acoustique. Elle est utilisée par le Forum Yehudi Menuhin qui utilise l'église comme salle de concert. Parfois, ce sont des enfants qui remplacent les paroissiens. Dans l'église méthodiste de South Williams, en Pennsylvanie (USA), on trouve depuis quelques années une crèche et un terrain de jeu. Cette église de Denver a été rénovée de fond en comble et transformée en un logement. Lors de la rénovation, on a veillé à conserver plusieurs éléments, dont la rosace en vitrail, ainsi que la plupart des sols. Coût total de la rénovation: 2,3 millions de dollars. Ce lieu de culte est carrément devenu un refuge de non-croyants. L'église baptiste Collins Spring Primitive d'Atlanta (USA) était à l'abandon depuis des années. Elle était régulièrement la cible de vandales. Finalement, elle est devenue le lieu de réunion de l'Atlanta Freethought Society – une association de libres-penseurs. Du vin à la place... du vin de messe? Le vignoble South River dans une petite ville de l'Ohio (USA) possède sa propre église. Reste à savoir si l'on y transforme l'eau en vin.

Sur ce sujet
Une faute?

Si de nombreuses églises et chapelles ne sont plus que rarement – voire jamais – utilisées, elles génèrent néanmoins des frais d'entretien. Par conséquent, certaines paroisses envisagent de leur conférer une autre fonction.

L'église comme local événementiel

Les locataires ou propriétaires qui ont envie de vivre dans une chapelle reconvertie en logement ne sont pas rares. Les gérants de restaurants ou de clubs, quant à eux, pourraient utiliser les églises comme locaux événementiels. Or ces bâtisses religieuses sont souvent classées monuments historiques, ce qui rend leur réaménagement difficile. En outre, ces édifices appartiennent souvent au domaine public. Pour y résider, il faut donc faire une demande de modification des limites de zones.

Par ailleurs, les églises et les chapelles sont des symboles religieux. Certains croyants seraient choqués si leur église devenait subitement une discothèque ou un magasin. Le droit ecclésial catholique exige par exemple une désacralisation du bâtiment par l'évêque. Et si la valeur du bien dépasse 5 millions de francs, le Saint-Siège a même son mot à dire lors d'une réaffectation.

Au cours des 25 dernières années, seuls 200 bâtiments religieux ont été transformés dans toute la Suisse. En cliquant ici, vous trouverez la liste de toutes les réaffectations.

L'argent plutôt que la foi

Dans d'autres pays européens, on est moins scrupuleux. Au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Italie, nombre d'églises et de chapelles ont déjà été reconverties en logements, restaurants ou boutiques. L'église Sainte-Sabine de Gênes a notamment été transformée en banque – la sacristie servant de back-office.

A Edimbourg (Ecosse), une ancienne église abrite le pub Frankenstein alors que l'église d'Arnhem (Pays-Bas) abrite désormais un skatepark. Dans les années 1980, la chaîne de boîtes de nuit The Limelite avait ouvert une enseigne dans une ancienne église, à New York. Dès 1988, le célèbre chef-cuisinier Anton Mosimann gérait son club dînatoire depuis une église désaffectée à Londres.

(M. Siegenthaler/age)