Grand-Lancy

22 avril 2012 19:03; Act: 23.04.2012 10:58 Print

Création artistique brûlée en pleine nuit

par Faïrouz Khaïry - Une auto faisant partie d’une œuvre d’art contemporain a été incendiée aux Palettes. L’artiste s’étonne.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce n’est pas étonnant ce qui s’est passé! C’était prévisible», commente une habitante. Même écho chez d’autres riverains de ce quartier populaire qui ont vu la voiture s’embraser sous leurs fenêtres, dans la nuit de vendredi à samedi: «Les actes d’incivilité comme des feux de poubelles ne sont pas rares ici, alors déposer une voiture cabossée au milieu de la route, c’était comme une invitation».

Un bruit d'explosion

C'est vers minuit que le Service d'incendie et de secours est intervenu pour éteindre la voiture en flammes. «J’ai d’abord entendu un bruit d’explosion avant que l’auto ne prenne feu. Les pompiers sont intervenus très rapidement. Ils ont éteint l’incendie mais ils sont restés là un petit moment», raconte un témoin de la scène.

Beaucoup de questions sur l'oeuvre

Cette création, qui symbolisait une météorite s’écrasant sur une auto, a été installée mardi. Et avait vite suscité beaucoup d’interrogations. Le conseiller administratif François Lance explique une telle démarche. «Nous voulions amener l’art dans la rue mais nous aurions dû informer la population quant à notre projet et mieux la préparer à cette forme d’art».

«L’art doit résider dans la rue»

En effet, dix autres créations du même artiste, le sculpteur Etienne Krähenbühl, seront placées en divers endroits de Lancy. «On ne va pas se décourager! assure François Lance. Cette œuvre fait partie d’un parcours qu’on va maintenir». «Je ne vais pas baisser les bras, répond l’artiste de son côté. Je m’attendais à des tags ou quelques dégradations, pas à un tel acte de vandalisme. Mais l’art doit résider dans la rue et être interactif».

Quant à la météorite, construite à base d’acier, elle restera en place sur le véhicule calciné. Pour autant que l’œuvre ne présente pas de danger pour la sécurité. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l’incendie. Pour l'heure, l'artiste ne pense pas déposer plainte. «Tant que l’ensemble n’est pas compris, ajoute Etienne Krähenbühl. J’aviserai s’il en est autrement.»