Neuchâtel

10 décembre 2012 13:58; Act: 11.12.2012 14:00 Print

Deux trains ont failli se percuter frontalement

par Frédéric Nejad - Des passagers des Transports publics neuchâtelois et des CFF ont eu une belle frayeur lundi matin. Leurs trains ont effectué un freinage d'urgence près de la gare de Couvet pour s'arrêter à quelques centimètres l'un de l'autre sur la même voie!

storybild

Les deux convois se sont arrêtés juste à temps. (Photo: lecteur reporter)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux trains ont dû effectuer un freinage d'urgence pour éviter une collision frontale peu après la gare de Couvet (NE) lundi matin vers 8h14. L'un appartient aux Transports publics neuchâtelois TransN et le second aux CFF, sur une ligne partagée par les deux entreprises.

«Personne n'est tombé en raison du freinage, explique un des passagers. Un message a ensuite été diffusé par haut-parleur dans les voitures pour expliquer qu'il y avait eu un problème technique. Mais certains ont bien vu par les fenêtres que les deux locomotives arrêtées sur les rails se touchaient presque.» Les voyageurs ont alors dû descendre des trains et ont en attendu un autre.

Si la porte-parole des CFF n'a pas voulu commenter l'incident lundi matin et a renvoyé la balle à TransN, la responsable de la communication des transports publics neuchâtelois a confirmé à «20 minutes» les faits.

Il s'agirait plutôt d'un problème technique

Quant à Sébastien Angéloz, responsable de production ferroviaire à TransN, il précise que les deux convois ont pu s'arrêter automatiquement grâce à une installation d'aimants sur les voies. Si les causes d'un tel événement ne sont pas encore connues, deux enquêtes ont été ouvertes. L'une par TransN, l'autre par les CFF.

Selon nos sources, l'un des convois était bien nouveau à cet horaire-là. Mais selon Sébastien Angéloz, il s'agirait plutôt d'un problème technique.

La ligne entre Travers et Buttes a été interrompue jusqu'à 9h48.