Lausanne

04 septembre 2015 17:53; Act: 04.09.2015 21:43 Print

Grosse collision frontale entre un bus TL et le LEB

Le train a percuté un trolleybus vendredi après-midi sur l'avenue d'Echallens. Trois blessés ont été hospitalisés.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le train a percuté un trolleybus vendredi après-midi sur l'avenue d'Echallens au niveau de l'arrêt Saint-Paul. Huit blessés sont à déplorer dont le chauffeur du bus, indique la police municipale. Les dégâts sont impressionnants, mais «aucune désincarcération n'a été nécessaire», indique Jean-Philippe Pittet, porte-parole.

Trois personnes ont été hospitalisées pour des contrôles mais leurs jours ne sont pas en danger. Les cinq autres blessés légers ont quitté les lieux par leurs propres moyens après avoir été examinés, a précisé le porte-parole.

Pour l'heure, on ignore les raisons de l'accident. Une enquête a été ouverte. Sur ce tronçon, les bus et le train doivent partager la même voie en alternance. «L'artère est condamnée à la circulation», avait indiqué la police, qui est intervenue avec les gros moyens. Le trafic a repris vers 21h00.

«C'était très violent»

«J'étais dans le LEB debout, raconte un voyageur. Tout à coup, il y a eu un freinage très hard, on n'a pas compris. Une femme est tombée au sol. Après cinq minutes sans annonce du personnel, les portes se sont ouvertes et les passagers sont descendus. J'ai vu le chauffeur du bus saigner de la tête.»

Les vitres des deux véhicules ont d'ailleurs cédé à cause de la violence du choc. Un autre témoin raconte: «C'était très violent, je passais à côté et j'ai reçu des bris de verre sur le visage.» Tony Bellitto, secouriste de métier, est venu en aide aux premiers blessés et a averti le 144.

Arrêt supprimé

L'avenue d'Echallens est un gros point noir de la sécurité ferroviaire en Suisse. Plusieurs accidents ont eu lieu ces dernières années, dont un mortel avec une piétonne en 2013.

Des mesures ont immédiatement été prises. «L'arrêt St-Paul est supprimé dès samedi», a indiqué Daniel Leuba, responsable de la compagnie LEB et membre de la direction des transports publics lausannois (tl).

La décision a été prise afin d'éviter que les deux transports ne se partagent la même voie d'arrêt en alternance. «Les voyageurs devront désormais prendre le bus à l'arrêt suivant», explique-t-il.

(Francesco Brienza/ats)