Berne

04 septembre 2013 08:52; Act: 04.09.2013 14:55 Print

L'explosion a fait au moins un mort

Une explosion s'est produite tôt mercredi dans la fabrique de feux d'artifice Hamberger, à Oberried (BE). La police confirme la mort d'une personne. Un autre individu est toujours porté disparu.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Au moins une personne a été tuée mercredi matin dans l'explosion survenue dans l'enceinte de la fabrique de feux d'artifice Hamberger à Oberried, au bord du lac de Brienz (BE). Un autre individu est toujours porté disparu. Les causes ne sont pas encore connues, mais des objets ont été propulsés jusqu'à 100 mètres dans les airs, ont affirmé les forces de l'ordre.

Les recherches se poursuivaient pour trouver d'éventuelles autres victimes.

La police cantonale bernoise n'a pas fourni d'informations sur l'identité de la victime. Elle a seulement indiqué qu'il n'y avait pas de danger pour la population. Des voitures de police, des camions de pompiers et une cellule de soutien psychologique du canton de Berne ont été dépêchés sur place.

Bâtiments intacts

Une habitante qui s'était rendue sur le site de l'entreprise peu après la déflagration a affirmé avoir vu des camions de pompiers, des voitures de police, ainsi qu'un hélicoptère. Les bâtiments de l'entreprise n'auraient pas été endommagés, selon elle.

L'explosion se serait produite sur un site où l'entreprise élimine des feux d'artifice défectueux. L'usine Hamberger s'apprête par ailleurs à quitter Oberried pour s'installer à Wimmis (BE). Un lien entre l'explosion et les préparatifs de ce déménagement n'a pas été établi.

Déjà une explosion

Hamberger Swiss Pyrotechnics SA est selon son site Internet le plus gros fabricant de feux d'artifice de Suisse. Fondée en 1863, l'entreprise compte une trentaine d'employés.

L'explosion survenue mercredi n'est pas la première. En 1959, une déflagration suivie d'un incendie avait coûté la vie à une dizaine d'employés. La fabrique avait ensuite renforcé les mesures de sécurité. Des incendies ont également frappé l'usine en 1995 et en 1999.

(ats)