Gabegie depuis dimanche

12 décembre 2012 17:49; Act: 12.12.2012 19:48 Print

Un conducteur des CFF s'excuse pour les retards

Le chef de bord d'un Regio Express a pris l'initiative de s'excuser auprès des usagers pour les retards continuels enregistrés depuis l'introduction de l'horaire 2013, dimanche.

Voir le diaporama en grand »
Le chef de bord d'un Regio Express a pris l'initiative de s'excuser de auprès des usagers pour les retards continuels enregistrés depuis l'introduction de l'horaire 2013, dimanche. Ce n'est pas une action coordonnée ou prévue, c'est une initiative spontanée de notre personnel pour réchauffer le coeur des pendulaires», explique Frédéric Revaz, porte-parole de la Régie fédérale. Les messages affichés sont ironiques, «On va y arriver», «Bon train pa'd'train», ou sincère «Désolé»... Ils ne redonnent pas pour autant le sourire aux usagers. «Les retards ou annulations sont causés par la neige, explique Frédéric Revaz, porte-parole des CFF. A cause des chutes de ces derniers jours des blocs de glace se forment sous les essieux des trains, et lorsqu'ils se détachent cela peut endommager les wagons». Le 11 décembre 2012, les retards étaient fréquents sur le réseau ferroviaire suisse. Ici, à Berne. Un quai de la Gare Cornavin lundi soir. Une erreur d'affichage a surpris un lecteur reporter. La Fête des vignerons s'invite sur l'affichage des CFF. Un interRegio entre Vevey et Lausanne autour de 7h, ce 10 décembre 2012. «On ne voit pas vraiment les places en plus», dénonce un voyageur. Explication des CFF: un train a exceptionnellement été supprimé quelques minutes auparavant à cause du froid. Un report de passagers a été rendu obligatoire. Même constat sur la ligne Morges-Lausanne , peu avant 8h. Le nouvel horaire est «une arnaque», selon un lecteur. Finalement comme nous le signale un lecteur la meilleure des consignes est la suivante: «Ne montez pas». Le trajet n'a pas été de tout repos non plus, entre Lausanne et Genève. «Le train était tellement plein à Coppet (VD) que je n'ai presque pas réussi à y entrer», s'offusque un pendulaire. Il n'y avait plus de places dans le train Lausanne-Vevey. Finalement comme nous le signale un lecteur la meilleure des consignes est la suivante: «Ne montez pas».

Sur ce sujet
Une faute?

Les pendulaires ayant pris le Regio Express au départ de la Gare de Cornavin, à 16h51 mercredi, ont eu droit à des excuses. Elles ne sont pas le fait des CFF mais bien du chef de bord du train. «Ce n'est pas une action coordonnée ou prévue, c'est une initiative spontanée de notre personnel pour réchauffer le coeur des pendulaires», explique Frédéric Revaz, porte-parole de l'ex Régie fédérale.

«Dans les trains les plus modernes, comme ici dans ce Duplex Regio, le personnel contrôle directement l'affichage des écrans d'informations, le chef de bord peut écrire ce qu'il veut, même s'il a des consignes à respecter», précise M Revaz.

«On va y arriver»

Les messages affichés sont ironiques, «Bon train pa'd'train», volontariste «On va y arriver» ou sincère «Désolé»... Ils ne redonnent pas pour autant le sourire aux usagers. «Comme tout le monde ce matin, j'ai eu 40 minutes de retard, déplore Nicolas qui fait le trajet Genève-Renens quotidiennement. Ce matin le train de 6h26 a même été supprimé sans une annonce. Donc vous savez l'excuse du froid et de la glace, je n'y crois pas trop.»

(cga)