AUDI

27 mars 2011 22:57; Act: 27.03.2011 23:02 Print

Débauche de puissance et de performances

par Jacqueline Favez - Attendue impatiemment, la RS3 Sportback et ses 340 chevaux arrive enfin. Mais pour se l’offrir, il va falloir casser sa tirelire.

storybild

La sportive aux quatre anneaux est aussi une élégante 5-portes. (Photo: DR)

Une faute?

Après avoir investi le domaine des «petites», l’an passé avec l’A1, Audi est de retour aux ­affaires sur le terrain des sportives. A Paris, l’automne dernier, la marque avait choisi de faire revivre sa célèbre Quattro sous la forme d’une étude, tandis qu’elle a dévoilé au dernier Salon de Genève le concept de l’A3 nouvelle version.

C’est peut-être la gestation de ces deux splendides modèles qui a donné le petit coup de pouce qu’il manquait encore pour lancer la RS3 Sportback. Il faut dire qu’elle s’est fait attendre si longtemps que certains ont cru qu’elle ne pointerait jamais le bout de son pare-chocs. Et maintenant qu’elle est là, la belle met les bouchées doubles puisqu’elle sera commercialisée en mai déjà, alors qu’elle a fêté sa première apparition mondiale il y a moins d’un mois.

Côté performances, elle est aussi du genre à en rajouter: son moteur 2,5 l turbo affiche 340 chevaux et Audi a choisi de brider la vitesse maximale de ce petit bijou à... 250 km/h, ce qui paraît en effet largement suffisant! Pour servir cette cavalerie, la RS3 Sportback a droit à une boîte de vitesses automatique à sept rapports, commutable en mode manuel avec palettes au volant. La fonction «launch control» devrait faire son petit effet pour réaliser un parfait «démarrage terrasse», puisqu’elle promet une gestion optimale de l’accélération en départ arrêté.

Si la consommation, annoncée à 9,1 l/100 km, semble raison­nable pour une telle sportive, son prix risque de limiter fortement le nombre de ses adeptes, puisqu’il démarre à 79'900 francs.