Etats-Unis

27 novembre 2019 13:18; Act: 27.11.2019 15:19 Print

Ford et Tesla se narguent sur Twitter

Les deux marques se livrent à une guéguerre par médias sociaux interposés. A l'origine, une vidéo publiée sur Twitter par Elon Musk et vue des millions de fois.

Sur ce sujet
Une faute?

Elon Musk, le patron de Tesla, s'est dit prêt à faire livrer à Ford un modèle de son futur cybertruck afin de relever un défi lancé par un responsable du fabricant de Détroit. Les deux constructeurs automobiles se livrent une guéguerre par réseaux sociaux interposés depuis la présentation par Tesla, jeudi dernier à Los Angeles, de son pick-up électrique futuriste.


A cette occasion, une courte vidéo avait été diffusée où l'on pouvait voir le véhicule de Tesla tracter aisément le pick-up F-150 de Ford, un clip par la suite partagé par Elon Musk sur son compte Twitter et vu près de 13 millions de fois.
«Hey @elonmusk, envoie-nous un cybertruck et on fera un test pour comparer ce qui est comparable», a tweeté lundi Sundeep Madra, le vice-président de l'incubateur Ford X.
«C'est parti», s'est empressé de répondre le patron de Tesla.

Véhicules pas comparables

Pour Ford, Tesla a comparé des pommes et des poires. D'après la marque de Detroit, le F-150 utilisé n’a que deux roues motrices – on voit les roues arrières tourner dans le vide - contre quatre pour le cybertruck. Par ailleurs, on ne connait pas exactement les spécificités techniques de la Ford utilisée lors du test. Et puis, il faudrait tenir compte du poids de chaque véhicule car une auto à batteries est plus lourde qu’une à moteur thermique et aux pneus utilisés. Finalement, on ne sait pas qui conduisait le F-150, mais il y a de fortes chances qu’il ne soit pas employé de Ford.

Présentation ratée

Le cybertruck a été présenté en grande pompe vendredi dernier. Mais la présentation avait été entachée d'un couac devenu viral. Un collaborateur de la firme avait lancé une masse en acier contre une vitre blindée du véhicule qui s'était enfoncée sous le coup, arrachant un juron à Elon Musk. Une deuxième tentative avait endommagé une autre vitre.

Elon Musk a tenté d'expliquer ce raté: selon lui, l'impact provoqué par un coup de marteau, porté sur la porte du pick-up avant que la masse ne soit lancée, a «fissuré la base de la vitre».

«C'est pourquoi la masse en acier n'a pas rebondi. On aurait dû lancer la masse d'abord, et ensuite frapper la porte avec le marteau. La prochaine fois...», a tweeté le patron de Tesla.

Malgré ces soucis, l'entrepreneur milliardaire s'est targué d'avoir enregistré 200'000 précommandes de son cybertruck.

La présentation en vidéo

(20 minutes/afp)