Icône Renault

27 février 2020 19:53; Act: 27.02.2020 19:53 Print

La Twingo devient électrique

par Dave Schneider - La Renault Twingo Z.E est prédestinée à la motorisation électrique, même si son autonomie ne se prête pas aux longs trajets.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

De nombreux constructeurs automobiles à gros volumes sortent désormais leur première voiture électrique sur le marché. Renault a clairement une longueur d'avance en la matière. Dès 2011, le constructeur français a lancé sa première électrique avec la Fluence, un peu en avance sur son temps. Deux ans plus tard est apparue la Zoe, devenue la voiture électrique la plus vendue en Europe et dont la troisième génération est actuellement disponible.

Sondage
Aimeriez-vous avoir une voiture électrique?

La minuscule Twizy, les utilitaires Kangoo Z.E. et le Master Z.E. sont venus s'ajouter à la liste, ce qui permet au constructeur de se prévaloir d'une vraie réussite en la matière. «Nous avons jusqu'à présent vendu plus de 250'000 exemplaires de ces modèles», déclare le directeur des ventes, Emmanuel Bouvier, qui ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Dès cette année, Renault envisage d'équiper la moitié de sa gamme de modèles de moteurs électriques et de sortir huit véhicules 100% électriques dans le monde entier.

L'icône de la marque

L'une de ces voitures est une petite citadine au grand nom. «La Twingo est l'icône de la marque Renault», comme l'a souligné le directeur marketing, Frédéric Clermont, lors d'une avant-première en exclusivité. Depuis son lancement sur le marché en 1992, la marque a écoulé 3,75 millions d'exemplaires de ce véhicule au petit format. Il est donc tout à fait naturel qu'il soit proposé en version électrique. La directrice produit, Laure Grégoire, ajoute: «Dès le départ, la troisième génération de Twingo a été conçu de manière à pouvoir y intégrer un moteur électrique». Comme pour les modèles à moteur thermique, ce dernier est situé à l'arrière. Le système de refroidissement se trouve, quant à lui, sous le capot et la batterie est logée sous le bas de caisse. Cette dernière a été dotée d'une capacité relativement faible de 22 Kw. «Les Européens parcourent en moyenne 30 kilomètres par jour. Une autonomie de 180 kilomètres selon la norme WLTP est donc amplement suffisante», précise le constructeur français.

En circulation urbaine, la petite citadine de 3,62 mètres de long est censée parcourir jusqu'à 250 kilomètres. Pour obtenir une autonomie de 80 kilomètres, il est possible de recharger le véhicule à une borne de 22 kW en courant alternatif en 30 minutes, ce qui devrait être amplement suffisant pour l'usage auquel la Twingo Z.E. est destinée. Le chargement rapide avec courant continu n'est malheureusement pas possible. «Cela aurait été trop coûteux pour cette citadine», minimise Frédéric Clermont. Et il ajoute: «De plus, nous nous attendons à une explosion imminente du prix de l'électricité en courant continu au niveau des bornes». Au niveau du look, rien ou presque n'a changé. Selon les explications de la directrice produit, le design de la Twingo a été actualisé l'an dernier. «La Z.E. est reconnaissable à quelques détails bleus. Il n'était pas nécessaire d'en faire plus», dit-elle.

Reste à savoir pourquoi Renault n'a pas lancé la Twingo Z.E. plus tôt. D'après le directeur marketing, c'était «une question de priorités». La nouvelle Zoe était prioritaire, notamment en termes d'investissements. On aurait évidemment pu utiliser le groupe motopropulseur de la Smart électrique, vu que la Twingo a jadis été conçue en parallèle à la Smart et sort de la même chaîne de production. «Cela nous aurait certes permis d'être sur le marché plus tôt, mais nous voulions utiliser notre propre technologie qui est plus évoluée et offre une plus grande autonomie», nous dit-on.

Des valeurs identiques à la Smart

La Twingo Z.E. utilise donc le moteur électrique légèrement modifié de la Renault Zoe, mais avec une batterie plus petite, refroidie à l'eau. Ce qui est bluffant, c'est qu'avec une puissance de 60 kW et un couple de 160 Nm, le moteur a exactement les mêmes valeurs que celles de la Smart et même les performances de conduite sont similaires, avec un passage de 0 à 50 km/h en 4,2 secondes et une vitesse maximale de 135 km/h, ce qui est largement suffisant pour la petite citadine.

Contrairement à Smart, Renault continue de proposer la Twingo en version thermique. Au final, le succès de la version électrique dépendra de son prix. Pour l'heure, Renault n'a pas souhaité faire de commentaires à ce sujet. On en saura éventuellement plus après la première au GIMS de Genève. «Nous pouvons néanmoins promettre une chose: nous serons compétitifs», affirme Frédéric Clermont.

(age)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • la planete attendra le 28.02.2020 04:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sinon aucun intérêt

    j'achèterais une électrique le jour où le temps de charge sera équivalent à une essence ou alors avec une autonomie de 500 km minimun

  • Damien le 27.02.2020 20:26 Report dénoncer ce commentaire

    Faible

    Autonomie est un peu faible... pourquoi pas acheter une Zoe 52 kWh?

  • Leon Droit le 28.02.2020 00:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    M.

    Et le prix ?

Les derniers commentaires

  • Le Sage le 28.02.2020 14:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fiabilité

    cool elle est un peu moins moche que la Zoé...par contre, j'espère qu'elle sera bien plus fiable que les autres Renault voir Peugeot qui sont des nids à emmerdes

  • Ernesto Fangio le 28.02.2020 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Et sinon ?...

    ... Quand est ce que ça devient une voiture cette daube ?

  • Employé syndiqué obèse et oppresseur le 28.02.2020 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    Les passagers utils

    Il faut installer des pédaliers dynamo pour les passagers avec une lampe indicateur sur le toit ,qui varie de couleur selon l'effort fourni pour recharger la batterie... couleur rouge= médiocre ,couleur bleu = excellent, couleur rouge sans passager double TAXE, couleur avec passager TAXE × le nombre de passager

  • Dann le 28.02.2020 07:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez savoir..

    Ben y aura sûrement moins de pannes, vu qu'il n'y a plus trop de mécanique..

    • Jean-Marc le 28.02.2020 08:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dann

      Même remarque que la vôtre, mais qui concerne le prix! Pour l'instant c'est l'inverse..

  • Le clown le 28.02.2020 04:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ou face

    celle là ils pourraient la faire simplement a piles !