Accident mortel en voiture autonome

06 novembre 2019 09:07; Act: 06.11.2019 09:17 Print

Le logiciel d'Uber a confondu piétonne et objet

Une femme est morte renversée par un véhicule autonome Uber en 2018. Le logiciel ne permettait pas de reconnaître un piéton hors des clous.

La police avait diffusé des images de l'accident.
Sur ce sujet
Une faute?

La voiture autonome d'Uber impliquée dans un accident ayant coûté la vie à une femme en mars 2018 l'avait bien détectée mais n'était pas programmée pour la reconnaître en tant que piétonne, a indiqué mardi le régulateur américain des transports NTSB.

Dans un rapport publié avant une audition visant à déterminer la cause probable de l'accident, le 19 novembre, l'organisme a affirmé que la technologie d'Uber «ne prenait pas en compte l'éventualité de piétons traversant hors des clous».

La NTSB avait déjà déterminé dans un rapport préliminaire que le logiciel avait bien repéré, près de six secondes avant le choc, la femme de 49 ans qui marchait à côté de son vélo de nuit. Mais il est précisé dans le nouveau document que «le système ne l'a jamais classée comme piétonne» mais comme un «objet».

Alerte sonore

Quand le logiciel a déterminé qu'une collision était imminente, environ une seconde et deux centièmes avant le choc, le freinage d'urgence n'a volontairement pas été déclenché car il aurait provoqué un freinage ou un détournement de la trajectoire du véhicule trop extrême. Il a en revanche envoyé une alerte sonore à la conductrice.

Uber avait suspendu tous les tests de conduite autonome sur la voie publique juste après cette collision fatale sur une route de Tempe, dans la banlieue de Phoenix en Arizona, avant de les reprendre quelques mois plus tard.

La société a assuré à la NTSB que la nouvelle version de sa technologie aurait permis de reconnaître correctement la piétonne et de déclencher un freinage contrôlé plus de quatre secondes avant l'impact.

Améliorations

«Dans le sillage de cette tragédie, l'équipe (en charge de la technologie des véhicules autonomes) a développé des améliorations essentielles pour accorder encore plus de priorité à la sécurité», a indiqué une porte-parole d'Uber dans un message transmis à l'AFP.

Le document du régulateur montre par ailleurs que les véhicules des tests menés par Uber avec son système de conduite autonome avaient, entre septembre 2016 et mars 2018, été impliqués dans 37 accidents. Mais la voiture d'Uber était à l'origine de la collision dans seulement deux cas.

L'accident de Tempe a représenté un accroc dans le développement de la conduite autonome en forçant la plupart des groupes engagés dans cette technologie à réévaluer leurs systèmes de sécurité.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Alain le 06.11.2019 09:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Terminator

    je ne mettrai jamais ma vie ou celle des autres au main d'un algorithme ou de n'importe technologie sans contrôle humain on cherche sérieusement à mettre notre destin entre les mains des machines ? quelle inconscience ! Terminator ça vous parle ?

  • Oskar Naval le 06.11.2019 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    Des sanctions

    Uber devrait être très lourdement sanctionné pour un accident aussi tragique... Avec un un long sursis pour de la prison aux CEO si un 2ème décès devrait être à déplorer. On ne peut pas jouer avec la vie des gens pour du pognon!!!

  • Henri le 06.11.2019 09:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore Uber ?!?!?

    Notre avenir est vraiment très réjouissant !

Les derniers commentaires

  • Gisèle le 12.11.2019 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    maladie local

    C'est pas pire qu'ici, les suisses confondent voie de gauche et voie de droite sur l'autoroute !!!

  • William Hell le 12.11.2019 17:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    uber en dessous de tout

    ...mais pas qu'eux. Ceux qui geignent, moralisent pour beaucoup, sont ceux là même qui ont fort probablement un compte FB, "lieu" où ils délivrent tout sur un plateau d'a(r)gent. Font leurs achats sur Wish, Amazon, Zalando, avec un mobile américain ou chinois, une carte cumulus, une carte de crédit internationale et ont probablement voté aussi pour la surveillance des "assurés". Bref, l'uberisation générale n'est pas de l'ordre que d'Uber, non, ou encore des GAFA, mais bel et bien de tout ceux qui permettent et alimentent tout ceci tout en s'inventant soudainement ici au forum 20min, spécialistes, moralistes, politologues tout cela en faisant fi de leur pourtant éclatantes et nombreuses impostures. Les toutologues en somme. Une chose dont suis certain, avec eux, on aura jamais de solutions dignes à ce maelmstrom virtuel mais surtout des consciences et de ce si idéaliste principe de "responsabilité individuelle". Ce "libéralisme" là doit mourir avant qu'il nous tue.

  • skodos le 12.11.2019 15:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le principe

    dans tous les pays on nous met des lois et des normes pour la securité mais quand on parle de recherche et devloppement il sont pret à tué des gens pour cela. c'est inadmisible pour moi l'humain doit garder le contrôle à 100% de la conduite et être à 100% résponsable de sont véhicule pour moi les personnes qui on crée ce projet sont en faute et devrais aller en prison pour meurtre par négligence. si demain je met un père noël sur mon toit il tombe et une personne meurt sa seras ma résponsabilité et j'irais en prison et bha pour moi c'est pareille ils sont résponsable

  • Elsa le 12.11.2019 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde a sa part de faute

    Entre la chose qui regarde son natel et non la route... la cycliste pas du tout visible et qui traverse n'importe où et la voiture qui ne la détecte pas.... ça en fait des fautes !

  • ovt le 12.11.2019 06:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dormir ou conduire, il faut choisir.

    c'est moi ou la conductrice dort à moitier ?