Salon de Tokyo

01 décembre 2011 20:39; Act: 01.12.2011 20:48 Print

Les constructeurs se lâchent

Des concepts futuristes et rigolos: les marques, et particulièrement les japonaises, rivalisent d'excentricité.

Voir le diaporama en grand »
Le Suzuki Q-Concept, et son air de locomotive jouet. Le concept électrique Chevrolet, baptisé EV-V Show Case! Ou plutôt, FC Sho Case, un concept de bus qui se transforme en écran multimédia, signé Daihatsu. Pas facile de voir à travers le pare-brise du concept T-Brain de Toyota. Encore un concept signé Daihatsu: le Pico. Bello, non? Le char de Ben-Hur? Non, une sorte de scooter baptisé Kobot, mis au point par la firme de robotique Kowa-tmsuk. Le concept AC-X, signé Honda. Et le Micro Commuter Concept, un véhicule urbain, également présenté par Honda. Le concept Toyota Fun-Vii, dont la carrosserie peut se transformer en écran géant, et mobile! Daihatsu présente la D-X, un concept de petit buggy très séduisant. La Nissan Pivo, comme son nom l'indique presque, peut pivoter sur elle-même, ou presque. Sympathique petit concept de voiture sportive et électrique baptisé Teewave AR1 et signée par Toray, fabricant de matériaux hi-techs. Le concept de Suzuki baptisé Regina, et son regard très acéré. La prochaine génération de berlines de Toyota devrait ressembler à ce concept, nommé FCV-R. Mitsubishi poursuit dans la voie des petits véhicules, avec cette Mirage. Mais les crossovers ne sont pas oubliés: voilà le concept PX MIE2, aussi siglé Volkswagen fait aussi dans le SUV, avec ce concept baptisé Cross Coupé. La Toyota GT 86 n'est plus un concept: elle sera commercialisée en Suisse l'été prochain. Toyota présente aussi Aqua, sa dernière génération d'hybride. Toujours aussi attachant, le robot Asimo de Honda fait le service. Suzuki a aussi choisi de présenter un 2 roues écolo, au Salon de Tokyo. Voilà le Burgman. Honda n'est pas en reste, avec le Motor Compo, un engin électrique. Quant au Yamaha EC-Miu, il fonctionne lui aussi à l'électricité.

Une faute?

Le 42e Tokyo Motor Show s'est ouvert mercredi en mettant les technologies vertes à l'honneur.

Cette année, le Salon a attiré davantage de constructeurs étrangers qu'il y a deux ans, lorsque la quasi totalité des marques non japonaises avaient renoncé à faire le déplacement, en raison de la de crise financière internationale.
Cette année, 179 firmes de 12 pays montrent voitures, motocyclettes, véhicules commerciaux, carrosseries et pièces détachées, contre 129 exposants de 10 pays en 2009.

Pas moins de 53 modèles sont montrés en première mondiale, dont 27 voitures de tourisme.

Plusieurs constructeurs de renom sont de retour, comme les allemands Volkswagen, BMW, Mercedes et Porsche, les français Renault et Peugeot-Citroën et les britanniques Jaguar et Land Rover.Comme leurs concurrents japonais, au grand complet, ils rivalisent pour afficher les technologies les plus économes, des modèles électriques aux voitures peu gourmandes en carburant, en passant par les systèmes hybrides fonctionnant alternativement à l'électricité et à l'essence.

(afp)