Salon de l’auto à Genève

15 février 2011 11:55; Act: 15.02.2011 17:29 Print

Les principales nouveautés de 2011

Quelque 170 premières mondiales ou européennes seront dévoilées lors du 81e salon de l’automobile de Genève, qui se déroulera du 3 au 13 mars prochain. Découvrez-en quelques unes dans notre diaporama.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Le 81e Salon de l'automobile de Genève, qui se tiendra du 3 au 13 mars prochains, s'annonce sous les meilleurs auspices. Quelque 260 exposants de 31 pays se partageront les 80'000 m2 qu'offre Palexpo. Ils présenteront 170 premières mondiales et européennes.

Les organisateurs ont fait preuve mardi d'optimisme, au sortir d'une période de doute causée par la crise financière. L'édition 2010 de la manifestation, dont l'organisation avait été un temps remise en question, a finalement été «un grand succès», a souligné devant la presse le président du Salon de l'automobile Luc Argand.

L'édition 2011 devrait continuer sur la lancée. Les demandes des constructeurs en matière de surface ont été telles cette année, que Palexpo s'est avéré trop petit pour pouvoir satisfaire tous les besoins. «On nous a réclamé 6500 m2 que nous n'aurons qu'en 2013, avec la couverture de la halle 6», a relevé M.Argand.

Pavillon vert plus grand

Outre les voitures classiques, la manifestation genevoise accorde une place de plus en plus importante, au fil des ans, aux véhicules à propulsion électrique ou alternative. Le pavillon vert sera à nouveau présent pour cette 81e édition. Ce lieu, que certains par le passé avait qualifié d'espace alibi, a été repensé.

Le pavillon vert sera plus grand et abritera 36 exposants, a souligné Rolf Studer, directeur général du salon de l'automobile. On pourra y découvrir une vingtaine de premières mondiales et européennes. «Il s'agit cette année d'un vrai écrin pour la présentation des nouvelles technologies», a ajouté M.Argand.

Les organisateurs attendent environ 700'000 personnes durant les onze jours que durera la manifestation. Leur souci n'est pas aujourd'hui de battre des records de fréquentation, mais plutôt de mieux répartir le flot des amateurs de voitures. Les fins de journées enregistrent ainsi beaucoup moins de visiteurs.

Pour inverser la tendance, le prix du billet d'entrée a été divisé par deux dès 16h00. Le salon a comme chaque année conclu des arrangements avec les CFF pour inciter les visiteurs à venir en train. Un accord a aussi été trouvé avec Genève Tourisme pour ceux qui voudrait passer une nuit à Genève.

Marché automobile suisse en hausse

Max Nötzli, président d'auto-suisse, a profité de la présence des médias pour faire le point sur le marché indigène de l'automobile. L'an dernier, 294'239 voitures neuves ont été vendues en Suisse. Par rapport à 2009, la progression a été de 10,6%, a-t-il fait remarquer.

De plus en plus d'Helvètes se tournent par ailleurs vers des véhicules plus petits et plus sobres. Le facteur pollution prend aux yeux des acheteurs une importance croissante. Dans ce domaine, de gros progrès ont été accomplis. Aujourd'hui, la consommation moyenne du parc suisse de voitures neuves est de 6,6 litres/100 km.

Sur dix ans, la réduction de consommation a presque atteint 25%, a souligné M.Nötzli. Le président d'auto-suisse est convaincu que l'histoire ne s'arrêtera pas là. «D'ici dix à vingt ans, nous pourrons tabler sur une consommation moyenne de 2L/100 km pour les moteurs diesel et de 3L/100 km pour les moteurs à essence».

(ats)