Automobile

25 juillet 2019 09:53; Act: 09.08.2019 12:15 Print

Nissan supprime 12'500 emplois

C'était attendu: le constructeur japonais voit son bénéfice net fondre de 95%. Il réduit sa production de 10% et biffe des milliers de postes.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Le constructeur automobile japonais Nissan, confronté à une dégringolade de ses profits, a annoncé jeudi la suppression de 12'500 emplois parallèlement à la réduction de sa production de 10% d'ici à 2022/23.

Le groupe a déjà commencé à mettre en oeuvre ses douloureuses mesures de restructuration dans huit différents sites et projette de les poursuivre en six autres endroits, mais son patron Hiroto Saikawa n'a pas souhaité les préciser, lors d'une conférence de presse au siège du groupe à Yokohama (banlieue de Tokyo).

Au premier trimestre de l'exercice 2019/20 (avril-juin), le partenaire du français Renault a vu son bénéfice net fondre de près de 95% à 6,4 milliards de yens (58 millions de francs), tandis que son chiffre d'affaires reculait de 12,7% à 2372,4 milliards de yens sur la période, dans un contexte de ralentissement aux Etats-Unis et en Europe.

Profit au plus bas

Le profit d'exploitation est lui proche de zéro, chutant de 98,5% à 1,6 milliard de yens. «Le volume total de l'industrie a été faible pendant le trimestre et les ventes unitaires de Nissan ont diminué alors que la compagnie poursuit ses efforts pour les normaliser», explique le groupe dans un communiqué, à rebours de la stratégie de course aux volumes menée par son patron déchu Carlos Ghosn.

Sur la période passée en revue, le pionnier de la technologie électrique avec sa citadine Leaf et le fabricant des crossovers Rogue, Qashqai et X-Trail a écoulé 1,23 million de véhicules (-6%), avec un recul aux Etats-Unis (-3,7%), en Europe (-16,3%) ainsi qu'au Japon (-2,6%).

Les profits ont aussi été affectés par «des facteurs extérieurs tels que les coûts des matières premières, les fluctuations de taux de change» et de lourds investissements dans le domaine technologique et pour répondre au durcissement des règlementations environnementales, souligne Nissan.

Le constructeur a pour l'heure maintenu ses prévisions annuelles, visant un bénéfice net de 170 milliards de yens (-46,7%) et un chiffre d'affaires de 11.300 milliards de yens (-2,4%).

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bonobo1973 le 09.08.2019 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste réalité industrielle

    J'ai eu un Nissan Qashqai Diesel. Le moteur de ce dernier a explosé à 40 et quelques milles kms, et à peine plus d'un an. Et le service après vente Nissan, malgré l'expertise prouvant une défaillance du turbo, n'a rien voulu savoir pour la garantie, car j'avais dépassé le service des 30'000 de 3200 kms. Alors l'ont pas volé ! C'est juste dommage pour tous les employés du groupe qui vont se retrouver au chômage.

  • Jean le 09.08.2019 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Logique

    En même temps, le Qashqai et le Juke, les best seller de Nissan en Europe, sont assez vieux. Il faudrait penser à les renouveler. En outre, la concurrence de ces deux véhicules s'est nettement accentuée ces dernières années. Et l'affaire Carlos Goshn n'a certainement rien arrangé.

  • Felix W. le 09.08.2019 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ingérence politique

    On connaît l'histoire et la chute de Carlos Ghosn, mais remettre au commande les anciens dirigeants qui avaient déjà conduit Nissan au bord de la faillite dans les années 90 n'est vraiment pas une bonne idée... Ou comment les ingérences des gouvernements conduit à la chute de leurs entreprise.. À quand le tour de Renault maintenant, plombé par la voracité de l'état français.

Les derniers commentaires

  • Roger 55 le 09.08.2019 18:39 Report dénoncer ce commentaire

    C'est moi ou...?

    Donc une entreprise qui fait du bénéfice licencie 12'500 employés et ça ne choque personne. Super...

  • André le 09.08.2019 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comme quoi

    comme quoi Carlos Ghost n'était pas si mauvais que ça. mais voilà, quand ont veut être mieux que mieux, tu fermes ta boite.

  • Gregoire le 09.08.2019 16:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Priorité à l'emploi

    Les emplois seront les grands perdants des taxes et restrictions imposées par les écologistes. Mais peut-être que Greta et ses amis ne se soucient pas de leurs futurs jobs.

  • Leon le 09.08.2019 16:26 Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui....

    on ne peut pas avoir une perte de 95% de bénéfice net, sans le vouloir!!!! NONANTECINQ pourcent!!! Arrêtez net la, vous prenez les gens pour des bourriques!!!!

  • Julius le 09.08.2019 15:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Evident

    Voitures super moches. Marque sans charme. Motorisations ridicules... Que dire de plus ???

    • H. R. le 09.08.2019 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Julius

      Merci, au moins grâce à votre commentaire on sait désormais que vous n'y connaissez rien aux voitures.