Automobile

23 octobre 2019 08:50; Act: 23.10.2019 15:29 Print

PSA: les ventes résistent au 3e trimestre

Le groupe aux cinq marques (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall) a vu son chiffre d'affaires progresser de 1% de juillet à septembre, à 17,2 milliards de francs.

storybild

PSA a notamment profité d'une montée en gamme de ses ventes et de hausses de tarifs. (Photo: AFP)

Une faute?

Le constructeur automobile français PSA a résisté au ralentissement du marché mondial au 3e trimestre, grâce à une montée en gamme de ses ventes et à ses faibles volumes hors d'Europe.

Le groupe aux cinq marques (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall) a vu son chiffre d'affaires progresser de 1% de juillet à septembre, à 15,6 milliards d'euros (17,2 milliards de francs), malgré un recul de 5,9%, en volume, de ses livraisons mondiales, à 674'000 véhicules. Le chiffre d'affaires trimestriel est conforme à la prévision moyenne des analystes interrogés par Factset.

Pour la seule division automobile, l'activité a progressé de 0,1%, à 11,8 milliards d'euros, ce qui est inférieur au chiffre attendu par les analystes (12,15 milliards) mais très au-dessus du marché dans un contexte de récession mondiale pour le secteur.

Montée en gamme

PSA a notamment profité d'une montée en gamme de ses ventes et de hausses de tarifs : «un mix produit robuste ( 4,4%) ainsi que l'impact positif des prix ( 1%) font plus que compenser la baisse des ventes à partenaires (-3,2%), (et) l'effet négatif des taux de change (-0,8%)», a souligné le constructeur dans un communiqué.

Sur neuf mois, les ventes du groupe ont reculé de 0,2%, à 53,9 milliards d'euros. Par rapport à la plupart de ses concurrents, le constructeur français bénéficie actuellement de sa faible exposition aux vents contraires à l'international. Il concentre en effet près de 90% de ses volumes en Europe, après s'être retiré d'Iran l'an dernier sous la contrainte des sanctions américaines. Ses ventes se sont effondrées en Chine, le premier marché mondial, où il est devenu un acteur marginal.

La performance de PSA contraste avec celle de son rival français Renault, qui a annoncé la semaine dernière un abaissement de ses objectifs financiers après une baisse de 1,6% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, à 11,3 milliards d'euros.

PSA prévoit toujours d'atteindre une marge opérationnelle courante moyenne supérieure à 4,5% pour sa division automobile sur la période 2019-2021. Sa filiale Faurecia (équipementier automobile) avait publié jeudi dernier un chiffre d'affaires en progression de 4,3% au 3e trimestre, à 4,18 milliards d'euros.

(nxp/ats)