Un rêve vécu

06 février 2020 09:22; Act: 06.02.2020 10:41 Print

Par amour pour Porsche

par tg - Depuis qu'il était monté à bord d'une 911 quand il était enfant, Yousef Fittiani rêvait d'avoir sa propre Porsche. Un rêve devenu réalité pour le Jordanien.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

On pourrait comparer cela à une maladie infantile. Yousef Fittiani n'avait même pas dix ans quand il a contracté le virus. Sauf que le petit Jordanien n'a pas été contaminé par le jeu des sept familles, comme tant d'enfants de son âge, mais par les Porsche, sur les genoux de son papa qui l'emmenait avec lui dans le cadre de ses déplacements professionnels en Allemagne, où il lui faisait faire ses premiers tours à bord d'une 911. Contrairement à la plupart des autres enfants, sa maladie n'a pas fini par disparaître, mais est devenue chronique. Car, 40 ans plus tard, Yousef Fittiani n'a peut-être pas la plus grande, mais l'une des collections de Porsche les plus célèbres et les plus impressionnantes du Golfe, dans sa patrie d'adoption qu'est le Koweït et dans sa ville natale de Jordanie, Amman.

Sondage
Rêvez-vous d'avoir une Porsche?

Le fait que le fondateur d'un club de Porsche au Koweït et à Amman soit connu comme le loup blanc n'est pas que dû à sa bonhomie, à son côté loquace et à son important réseau, mais bien plus à sa voiture préférée, dans laquelle il passe le plus clair de son temps. Car, si le conducteur lambda de Porsche au Koweït se trouve habituellement au volant d'une Cayenne ou éventuellement d'une Macan, Yousef Fittiani préfère se frayer un chemin à travers les embouteillages à bord d'une Carrera GT jaune criard. Étant donné qu'il a rarement l'occasion de passer la deuxième, il est obligé, pour se défouler, de se rendre régulièrement sur un circuit. Pour lui, rien n'égale le bolide allemand. «Elle est, à mes yeux, l'une des voitures les plus marquantes de ces 100 dernières années et un symbole de la façon de penser de Porsche, de l'obsession pour la technologie et la vitesse», dit-il plein d'enthousiasme, en sillonnant les routes du Koweït de nuit.

Une GT jaune canari

Cependant, au fil des années, il a, disons, optimisé quelque peu la voiture. Les pièces de garniture en carbone visibles sont tout aussi discutables que le lettrage de son nom à l'arrière. Mais avec tous les ralentisseurs sur la route, on peut bien lui pardonner le fait qu'il ait intégré un système de levage, grâce auquel la Carrera GT peut lever le nez. S'il y a bien quelque chose à quoi il n'a pas touché, c'est le moteur V10 de 612 ch. «Toucher à cela serait un sacrilège», lâche t-il sur un ton inflexible.

Le magnat de l'importation a dû s'armer de patience avant de pouvoir faire l'acquisition de la Carrera GT jaune canari. Très tôt, sa passion pour Porsche lui a coûté beaucoup d'argent. Après avoir appris à conduire en secret au volant de la classe S de son père sur les routes du Koweït et d'Amman, pendant que ce dernier était en voyage d'affaires, il a emprunté de l'argent à ses proches pour aller étudier aux États-Unis et s'est lancé, en parallèle, dans le commerce de voitures. Il a fait des affaires au compte-gouttes aux enchères jusqu'à ce qu'il ait ramassé les 42'000 dollars qui lui étaient nécessaires pour acquérir sa Porsche 944. «Quand la voiture était finalement devant la porte, je n'osais pas la rouler», raconte Yousef Fittiani. Des semaines durant, il l'a simplement admirée depuis la fenêtre de sa cuisine, ne réalisant toujours pas qu'elle lui appartenait.

Une Porsche après l'autre

Par la suite, les choses se sont accélérées avec les voitures de sport. À peine de retour dans le Golfe, au sein de l'entreprise médicale de son père, Yousef Fittiani a acheté une Porsche après l'autre, la plupart du temps des modèles sport GT ou RS. «Il y en a eu au moins une vingtaine jusqu'à présent et tous les ans ou tous les deux ans, une nouvelle vient s'y ajouter», dit-il en racontant ses nombreux allers et retours à l'usine. Depuis le temps, il connaît la ville de Stuttgart comme le fond de sa poche, au point qu'il sait même où il peut laver ses voitures à la main, une routine chère au riche amateur et qui lui coûte cher.

Même à la maison, où un lavage auto ne coûte pas plus cher qu'une canette de soda à la station essence, il préfère bichonner lui-même ses voitures à l'aide d'un seau, d'une éponge et de chiffons. Sinon, ses voitures ne brilleraient pas comme elles le font. Encore moins dans un pays très régulièrement balayé par des tempêtes de sable. Son amour du détail va même si loin qu'il a, lors de la dernière inspection de sa Carrera GT, passé des nuits entières chez son concessionnaire Porsche à polir les pièces du moteur à la brosse à dents, avant que le maître d'ouvrage ne remonte les pièces du moteur dix cylindres de 5,7 litres.

Plus de place

Pour l'heure, le collectionneur de Porsche n'a qu'un seul problème, mais pas des moindres: il n'a tout simplement plus de place pour entreposer ses voitures. Une partie d'entre elles, dont une magnifique réplique de la Porsche de James Dean, se trouve à Amman et lui manque chaque jour qu'il passe au Koweït. D'autant plus qu'il a aménagé une magnifique salle de jeu pour grands garçons avec des centaines d'objets de Zuffenhausen et de Weissach. Et celles qu'il ne peut pas entreposer chez lui au Koweït, telles que la 911 Turbo cabriolet (996), la GT3 blanche et la GT3 RS jaune, toutes deux de 2007, la 997 GT2 et la 911 cabriolet noire de 1989, sont garées dans un parking souterrain quelconque à l'autre bout de la ville. S'il y a installé la climatisation et aménagé le parking avec le plus grand soin, il a également sécurisé son accès à l'aide de deux énormes portails et d'une demie douzaine de serrures de plusieurs kilos, parce qu'il ne fait pas confiance au gardien dans la rue. Sauf que d'une part, il commence à y manquer de place, d'autre part, l'accès y tellement biscornu, qu'il lui faut manœuvrer ses bolides en marche arrière pour les garer tout en bas. Une manœuvre délicate et risquée à long terme.

Mais ses voitures ne devront plus rester très longtemps dans les garages et Yousef Fittiani n'aura plus besoin de faire la navette. Car si tout se déroule comme prévu, il ouvrira, dès l'année prochaine, un café en Jordanie qui sera à la fois un musée pour ses objets favoris, un garage pour sa collection et un lieu de rencontre pour les accros de mécanique de la capitale. Et cela fait longtemps qu'il a sa petite idée pour son emplacement. Il n'a pas du tout l'intention de l'installer au centre-ville pour qu'il soit accessible aux clients à pied, mais mise sur une clientèle qui se déplace en voiture dont le but est aussi d'emprunter la route pour y arriver. Le café sera donc installé sur la chaîne montagneuse, à la périphérie de la ville, tout en haut d'un sommet, au bout d'une longue route sinueuse. Après tout, le fan de Porsche compte bien prendre du plaisir dès qu'il se rend à son travail.

(age)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DC28 le 06.02.2020 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Suisse doit avoir un circuit

    Pourquoi acheter une voiture de sport en Suisse, pour rouler à 120km/h sur l'autoroute, ça ne sert quasiment à rien, sauf si la Suisse disposerait d'un circuit, là, on peut en parler, pas un immense comme le Nordschleife, mais d'une taille similaire voir légérement plus petit que Spa-Francorchamps pour les passionnés et le TCS pourra organiser des cours de conduites et de perfectionnement pour les conducteurs lambda.

  • Jean Claude Madrofi le 06.02.2020 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    collectionneur de papiers

    moi je collectionne les billets de 1000.- si t'en a je les rachètent 500.- ( par billet).

  • Ange 0 et Démon 1 le 06.02.2020 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime ma voiture

    On peu rentrer dans le club échangiste avec notre voiture

Les derniers commentaires

  • Achrisam le 07.02.2020 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Sans intérêt

    N'y aurait-il pas d'autres sujets plus intéressants?

  • James le 06.02.2020 18:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    èlgébété

    Votations février... 2 noix de coco s'aimaient d'amour tendre ... Vote NON...!

  • Truc Machin le 06.02.2020 15:56 Report dénoncer ce commentaire

    question

    C'est qui ce Yousef ?

  • Ange 0 et Démon 1 le 06.02.2020 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime ma voiture

    On peu rentrer dans le club échangiste avec notre voiture

  • DC28 le 06.02.2020 10:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Suisse doit avoir un circuit

    Pourquoi acheter une voiture de sport en Suisse, pour rouler à 120km/h sur l'autoroute, ça ne sert quasiment à rien, sauf si la Suisse disposerait d'un circuit, là, on peut en parler, pas un immense comme le Nordschleife, mais d'une taille similaire voir légérement plus petit que Spa-Francorchamps pour les passionnés et le TCS pourra organiser des cours de conduites et de perfectionnement pour les conducteurs lambda.

    • phifa le 06.02.2020 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @DC28

      90 km/h sur les autoroutes... VD