Etats-Unis

07 août 2018 23:17; Act: 08.08.2018 10:13 Print

Un tweet d'Elon Musk fait bondir l'action Tesla

Le patron de Tesla Elon Musk a semé le trouble mardi en laissant entendre qu'il pourrait retirer son entreprise de la Bourse.

storybild

Elon Musk, le patron de Tesla. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Elon Musk, l'emblématique fondateur de Tesla, a semé le trouble mardi en annonçant qu'il avait l'intention de retirer le constructeur de véhicules électriques haut de gamme de la Bourse.

En quelques tweets écrits à partir de 16H48 GMT, Elon Musk a mis la pagaille en indiquant qu'il envisageait de retirer Tesla de la cote mais qu'il en restera le PDG. Il a aussi assuré qu'il avait le financement nécessaire à l'opération.

L'information a provoqué la suspension de l'action à Wall Street alors qu'elle s'envolait de plus de 7%. Elle a repris la cotation un quart d'heure avant la clôture et a terminé sur un bond de près de 11%.

Vote des actionnaires

Peu avant la clôture de la Bourse, Tesla a finalement confirmé qu'Elon Musk voulait bien retirer le constructeur de la cote mais a précisé dans un post de blog que la décision finale sera prise au terme d'un vote des actionnaires.

Cette annonce intervient au moment où se multiplient les attaques de spéculateurs, qui parient sur l'effondrement de Tesla, une stratégie financière baptisée «short selling». Ils font valoir que Tesla aura du mal à honorer le calendrier de production de la Model 3, véhicule censé le transformer en constructeur de masse.

«J'envisage de retirer Tesla de la Bourse à 420 dollars (par action). Financement assuré», affichait à la mi-séance de Wall Street le compte Twitter certifié d'Elon Musk. A ce prix, Tesla pèserait plus de 71 milliards de dollars et serait de près de 20 milliards plus cher que General Motors, le premier constructeur automobile américain. Ce serait également la plus grosse opération de retrait de la cote, ce qui pose la question du financement.

Sortie inhabituelle

Où Elon Musk trouvera-il les fonds ? Utilisera-t-il le LBO (leverage buy out), un montage financier qui permettrait à un holding créé spécialement pour l'occasion de racheter Tesla en empruntant massivement de l'argent ? Auquel cas il s'agirait, selon le cabinet Dealogic, de la plus grosse opération de rachat d'entreprise par LBO. Ce record est jusqu'à présent détenu par le groupe énergétique américain TXU Corp qui avait été racheté par les fonds KKR, TPG et Goldman Sachs en 2007 pour 44 milliards de dollars.

Une série d'informations boursières aussi sensibles distillée par un dirigeant d'entreprise en pleine séance boursière est tout à fait inhabituelle dans un pays où la communication financière est millimétrée pour mettre les investisseurs sur un pied d'égalité.

Interrogé par l'AFP, Tesla n'a pas répondu sur ce point particulier. En 2013, le groupe automobile, qui produit aussi des panneaux solaires, avait encouragé les investisseurs intéressés par Tesla à suivre régulièrement le compte twitter d'Elon Musk, dont les promesses de transformation des modes de transport du futur sont derrière l'ascension boursière du groupe.

Tesla a des légions de fans, allant de l'acteur oscarisé Leonardo DiCaprio au rappeur Kanye West, et s'est démarqué en transformant la voiture en un «gadget» électronique avec des technologies très avancées. Son aide à la conduite automatique Autopilot fait l'objet d'enquêtes de régulateurs après des accidents dont certains mortels.

Transparence pas nécessaire

«Je n'ai pas des droits de vote majoritaires actuellement mais je ne m'attends pas à ce qu'un actionnaire en ait si nous quittons la cote. Je ne vendrai pas (mes titres) quel que soit le scénario», a poursuivi Elon Musk, qui détient environ 20% du capital de Tesla. Dans un autre tweet, il a affirmé avoir le soutien des actionnaires.

«En tant qu'actionnaire de Tesla, j'apprécie que Musk dise que les investisseurs actuels pourraient garder leurs titres s'ils le souhaitaient», a réagi Quint Tatro, du fonds Joule Financial, qualifiant de «brillant» le projet de retrait de la cote. Pour Matt Swanson, chez Silicon Valley Software Group, «Musk en avait marre de la surveillance constante des marchés, pas surprenant qu'il veuille une pause».

Pour convaincre de potentiels investisseurs réticents, le dirigeant a évoqué la possibilité de créer un fonds spécialisé qui garantirait l'équité entre investisseurs. «Mon souhait est que tous les actionnaires actuels restent même si nous ne sommes plus une entreprise cotée. Créerais un fonds spécifique pour permettre à chacun de rester avec Tesla. Le fais déjà avec Fidelity Investment pour SpaceX», la société aérospatiale dont il est également le PDG fondateur.

Contrairement à une entreprise cotée en Bourse, une société évoluant hors des plateformes financières n'est pas soumise à des obligations légales contraignantes en matière de transparence comme la publication de ses résultats tous les trimestres ou la rémunération de ses dirigeants.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Alain De LAin le 08.08.2018 09:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La bourse ou la vie ....

    Il a raison , les spéculateurs sont la plaie du siècle , ils pensent avoir droit de vie ou de mort sur les compagnies comme Tesla, sans oublier quils ont avec eux certains médias, du coup ils se prennent pour des Dieu. Mais en fin de compte leur seul but et de gagner de largent , en faisant perdre des milliards aux investisseurs ainsi quen créant des dizaines de milliers de chômeurs. Bravo Monsieur vous prenez une excellente décision !

  • Marie le 08.08.2018 09:32 Report dénoncer ce commentaire

    Sage décision

    Il ne sera plus nécessaire de communiquer à tout va, seuls les actionnaires demanderont des compte.

  • Cheustisn le 08.08.2018 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si seulement

    Sa serai enfin le moment que quelquun se réveille

Les derniers commentaires

  • Mague Houille le 10.08.2018 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Compte à débilité

    Tout est bon pour appâter le gardon: celui qui reprendra la vingtaine de milliard de dollars du passif est kamikaze et ferait mieux de vérifier le nombre d'immatriculations US avant de croire ces torrents de Fake News qui ne tarissent pas malgré la sécheresse des ventes. Une telle comptabilité même en Bitcoins, ça craint!

  • Dusty Alan le 09.08.2018 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tucker

    On a l'impression de revivre l'épopée Preston Tucker des années 40. Tu déranges les trois grands avec ta nouvelle voiture et on trouve tous les moyens pour te faire couler.

    • Jivat le 10.08.2018 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dusty Alan

      pas faux

  • Fred le 09.08.2018 23:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manipulations

    Elon tombe ton mask. Manipulateur, vendeur de rêve, pollueur numéro 1 pour la planète avec ses fusées destinées à tout le monde, ses voitures, etc... Ouvrez les yeux.

    • Karen Poillon le 10.08.2018 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Fred

      oui, un véritable escroc de la communication. Fake news, fake intentions, ...

  • Dandesdiables le 09.08.2018 14:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je short

    Utopique, rêveur, génie.. comme tous cela monte à la tête et puis plus rien... daimler va pouvoir se payer pour un franc symbolique la société qui aura fait avancé le schmilblig. ..mais attention Trump va sy opposer. Les génies passent tous par une phase deuphorie et beaucoup subissent un désastre. Cette dernière manipulation montre que la boîte est au bord du gouffre. Je short.

    • S'informer le 10.08.2018 19:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dandesdiables

      Daimler appartient déjà en majorité à des chinois et n'es plus maître de son destin. Alors acheter une autre marque...

  • Thierry Hubert le 09.08.2018 13:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magouilleur

    Magouilles, magouilles, chant du cygne. Youpie!!! Vive la vraie technologie européenne.