Automobile

02 août 2018 08:05; Act: 03.08.2018 10:06 Print

Tesla rassure sur son rythme de production

Le constructeur américain de voitures électriques est resté dans le rouge au deuxième trimestre mais il s'attend à devenir «durablement» rentable.

storybild

Tesla s'est montré plus modeste dans ses prévisions qui semblent plus réalistes que d'habitude. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Tesla, habitué des polémiques autour de son médiatique patron Elon Musk, a rassuré mercredi sur sa production après de nombreux retards. Le constructeur américain de voitures électriques a dans la foulée confirmé espérer devenir «durablement» rentable cette année.

Habitué des coups de sang et critiqué pour son ton parfois jugé hautain, Elon Musk a de plus présenté ses excuses pour avoir été «impoli» avec des analystes qu'il avait sèchement éconduits début mai. Cette énième bévue avait entraîné une chute du titre Tesla le lendemain.

«Je voudrais présenter mes excuses pour avoir été impoli au cours de la dernière conférence téléphonique» de présentation des résultats début mai, a déclaré M. Musk lors de la conférence téléphonique des résultats du deuxième trimestre mercredi. Il avait qualifié les questions des analystes d'«ennuyeuses» et même indiqué qu'elles «l'emmerd(ai)ent».

Il a expliqué que le manque de sommeil l'avait rendu irritable mais «il n'y (avait) vraiment aucune excuse pour les mauvaises manières», usant d'un ton plus humble qu'à l'accoutumée. Ces excuses ont amplifié le bond du titre, qui prenait 9,16% à 328,70 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture. L'action avait déjà nettement avancé juste après la publication des résultats.

7000 véhicules par semaine

«Une production hebdomadaire de 7000 véhicules (tous modèles confondus), soit 350'000 par an, devrait permettre à Tesla de devenir durablement profitable pour la première fois de notre histoire - et nous nous attendons à encore augmenter notre rythme de production au troisième trimestre», a indiqué le groupe. Le dernier bénéfice net de Tesla - de 22 millions de dollars (21,64 millions de francs) remonte à 2016.

«Après avoir atteint notre objectif de 5000 (Model 3) par semaine, nous allons augmenter (le rythme), avec l'objectif d'atteindre 6000 Model 3 par semaine d'ici fin août», a affirmé le groupe. Tesla a précisé vouloir atteindre 10'000 véhicules par semaine «le plus vite possible», peut-être l'an prochain. Les retards de production du Model 3 avaient entraîné de longs délais d'attente pour les clients.

Le Model 3, dont le prix de base est de 35'000 dollars, doit permettre à Tesla de pénétrer le segment moyen de gamme et d'atteindre une production de masse au moment où les constructeurs automobiles américains classiques, à l'instar de Ford, se désengagent du marché des voitures compactes. Il a livré 18'449 Model 3 sur le trimestre.

Impression favorable

«Notre première impression est positive», a estimé l'analyste Efraim Levy, de CFRA Research, disant apprécier la modestie des prévisions qui semblent plus réalistes que d'habitude. «Peut-être que c'est le reflet d'un Elon Musk plus prudent», a-t-il ajouté.

Le groupe, qui a des légions de fans allant de l'acteur oscarisé Leonardo DiCaprio au rappeur Kanye West, avait évoqué il y a deux ans viser une production de 500'000 voitures par an en 2018. Celle-ci n'atteignait même pas 100'000 en 2017. Tesla s'attend à produire 50 à 55'000 Model 3 au 3e trimestre.

Au 2e trimestre la trésorerie est restée dans le rouge, présentant un déficit de 739,5 millions de dollars, alors que les analystes tablaient sur environ -900 millions après un milliard au premier trimestre. A la faveur d'un flux de trésorerie disponible de 2,24 milliards de dollars, Elon Musk a assuré qu'il ne devrait pas avoir besoin de lever des fonds.

Tesla est régulièrement malmené en Bourse, souvent à cause des frasques de son patron. Habitué des polémiques, notamment via Twitter dont il est très friand, Elon Musk avait dû s'excuser récemment après avoir traité de «pédophile» un spéléologue britannique qui avait aidé au sauvetage d'enfants pris au piège dans une grotte en Thaïlande.

Perte doublée

Cet épisode avait conduit certains analystes à s'interroger sur son équilibre mental et sa capacité à diriger son groupe. Tesla a annoncé au printemps une restructuration, prévoyant notamment une baisse de 9% de ses effectifs.

Le groupe fait aussi l'objet d'enquêtes sur son système d'aide à la conduite Autopilot, censé préfigurer la conduite autonome, impliqué dans des accidents ces derniers mois, dont certains mortels. Au 2e trimestre, l'entreprise californienne a plus que doublé sa perte, à 717,5 millions de dollars. Le chiffre d'affaires est ressorti un peu au-dessus des attentes, à 4 milliards de dollars ( 43%).

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • bobby le 02.08.2018 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'aime pas

    l'arrère-goût négatif de cet article ... quoi qu'on commence à s'y habituer ... les jounaleux se délèctent à rapporter chaque trimestre les pertes de Tesla mais ignorent complêtement que cette boite a une progression du chiffre d'affaires annuels moyen de plus de 50% depuis 2012, passant de 413 Mio USD en 2012 a 11,7 Mia USD en 2017. Combien d'autres companies peuvent avancer de tels chiffres ??

  • à Foin le 05.08.2018 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bêtes

    On vous fait croire que vous avez un impact négatif sur lenvironnement avec vos bagnoles à essence en vous vendant des iPad sur roues encore plus polluant pour une fortunes ... Je mexplique : il vous faut lutiliser 10 ans pour avoir un impact négatif sur lenvironnement ( production batterie et autres composants) Le jour où vous recevez vôtre super tesla vous avez déjà beaucoup pollué sans avoir rouler le moindre km Alors que les gouvernements ne font presque rien contre les gros porteurs maritimes ( les 20 plus gros bateaux polluent autant que les 768 millions de bagnoles dans le monde )

  • clap le 05.08.2018 02:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    clap

    je pense pas que la raison principale de musk soit l ecologie même si elle en fait largement partie. par contre l Electrique correspond a sa vision du monde qui est tres philanthropique.. a l heures où on se demande ce que fait l operateur pour pas avoir encore tirer la fibre optique dans tous les endroits, lui met des satellites pour connecter toute la planète. on se demande si faires des autoroutes a 2 etages est possible et comment regler les flux de vehicules aux sorties, lui est deja en train de creuser des tunnels pour se deplacer + que rapidement. en 20 ans ils a deja bien plus travailler a faire evoluer les vols spatiaux alors que la Nasa avec des budget quasi illimités stagne depuis des décennies. ce mec est aussi bargeot que le premier mec qui s est dit "comment je pourrais voler?". et le politiquement correct il a laissé tomber, mais au moins ça fait bouger les choses. âpres c est sûr que tout n est pas parfait, mais ça va venir avec le temps....

Les derniers commentaires

  • Lamd le 09.08.2018 00:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas prendre ses pensées pour des vérités

    Toujours autant intéressant les commentaires dans le 20min sur les véhicules électriques. Avant de parler de catastrophe écologique ou de nécessité du nucléaire pour faire fonctionner les véhicules, prenez le temps daller lire des études sérieuses sur le sujet. Ce nest pas les articles financés par lindustrie automobile ou pétrolière qui donnent les informations les plus transparentes.

  • 6lindres le 07.08.2018 18:47 Report dénoncer ce commentaire

    Les Suisses veulent sauver la planète

    En soutenant l'opportunisme économique TESLA vous faites du prosélytisme écologique et vous faites rire toute la planète

  • Denis le 06.08.2018 20:02 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours la même rengaine

    Toujours la même rengaine, on prévoit, ça devrait arriver, on va atteindre nos objectifs, les délais seront respectés..... Une voiture sans avenir à long terme

    • LePère le 07.08.2018 12:18 Report dénoncer ce commentaire

      @Denis

      Et c'est quoi une voiture qu'a un avenir pour toi ? Un gros SUV bouffant 20 l/100 et climatisé car le réchauffement climatique nous offre des été à 36° ?

  • Voyageur le 06.08.2018 11:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour tous les détracteurs.

    Quand je lis certains commentaires fielleux ça me fait penser au renard qui nétait pas capable dattraper la poule et qui disait » finalement elle nétait pas assez dodue et je navais pas assez faim... » Comprenne qui pourra et bonne journée à tous.

  • à Foin le 05.08.2018 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bêtes

    On vous fait croire que vous avez un impact négatif sur lenvironnement avec vos bagnoles à essence en vous vendant des iPad sur roues encore plus polluant pour une fortunes ... Je mexplique : il vous faut lutiliser 10 ans pour avoir un impact négatif sur lenvironnement ( production batterie et autres composants) Le jour où vous recevez vôtre super tesla vous avez déjà beaucoup pollué sans avoir rouler le moindre km Alors que les gouvernements ne font presque rien contre les gros porteurs maritimes ( les 20 plus gros bateaux polluent autant que les 768 millions de bagnoles dans le monde )

    • qwerty le 06.08.2018 18:00 Report dénoncer ce commentaire

      réfléchir un peu plus loin

      Premièrement, l'impact sur lenvironnement d'un véhicule électrique dépend grandement de la qualité de l'électricité utilisée (qui va en s'améliorant globalement donc positif). Ensuite c'est un peu léger de comparer une industrie qui a plus de 100 ans de développement (moteurs à combustion interne) et l'industrie des batteries pour voitures. Vous oublie de prendre en compte le progrès technique qui rendra ces batteries plus légères et moins énergivores à la production et recyclage. Le futur est vers l'électrique.

    • azerty le 07.08.2018 07:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @qwerty

      la voiture electrique date de la meme epoque que celle a moteur a combustion...

    • billy le 07.08.2018 08:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @qwerty

      Les mêmes arguments que pour le nucléaire et on attend toujours, relisez vous et réfléchissez un peu, comment alimenter proprement les voitures de tout le monde si tout le monde change?

    • bobby le 07.08.2018 10:28 Report dénoncer ce commentaire

      @à Foin

      Encore un qui n'a pas lu l'article paru il y a une semaine dans Energy Challenge...

    • Djo le 07.08.2018 10:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @azerty

      Mais elle ne s'est pas du tout développé à la même vitesse...

    • LePère le 07.08.2018 12:20 Report dénoncer ce commentaire

      @Billy

      Centrale nucléaire au Thorium...C'est juste la clé...

    • Gregorio Mascarpone le 07.08.2018 23:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @à Foin

      Remarque très exacte.

    • Lan le 09.08.2018 00:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @à Foin

      On ne peut pas compter en année. Celui qui roulent 2000 km/an mettra évidemment plus de temps à avoir un bilan positif que celui qui parcours 30000 km/an. Sinon une voiture électrique est rentable écologiquement après 10000 à 20000 km en fonction de lapprovisionnement électrique par rapport à une voiture à moteur thermique. Donc encore merci la désinformation.