Genève

18 décembre 2018 12:30; Act: 18.12.2018 13:14 Print

Un conducteur genevois attaque Tesla

Un quadragénaire, grièvement blessé dans un accident alors qu'il roulait en mode de conduite automatisée, traîne la marque américaine devant la justice.

storybild

Le conducteur accidenté était au volant d'une Tesla Model S. (Photo: Keystone/John G. Mabanglo)

Sur ce sujet
Une faute?

Il faisait confiance aux atouts de sa Tesla, à savoir un système de pilotage automatique qui adapte la vitesse et arrête le véhicule en cas d'obstacle, mais a été néanmoins victime d'un grave accident. Un entrepreneur genevois a saisi la justice civile contre le constructeur américain, indique mardi «La Tribune de Genève». Le Tribunal de première instance (TPI) vient d'ordonner une expertise sur la collision, survenue entre Genève et Paris en 2017. Tesla devra remettre à l'expert la voiture accidentée, ainsi que toutes ses données.

Lors de l'accident, le véhicule était en mode de conduite automatisée. Il a pourtant percuté un camion de signalisation routière, qui était à l'arrêt. Pour le plaignant, rien de ce qui avait été promis n'a fonctionné: ni le système anticollision ni l'Autodrive. Il compte se battre pour que la responsabilité de Tesla «soit judiciairement retenue». Le constructeur américain indique, de son côté, qu'il n'a «aucune raison de penser que son système ait été défaillant» et rappelle notamment qu'«il en va de la responsabilité du conducteur de rester attentif à son environnement et d’être prêt à reprendre le contrôle du véhicule à tout instant.»

(leo)