Industrie automobile

27 mars 2019 21:32; Act: 27.03.2019 21:33 Print

Y aura-t-il une mégafusion de constructeurs?

Le groupe italo-américain Fiat Chrysler attise bien des convoitises. Les français Renault et Peugeot sont sur les rangs.

storybild

Les marques du groupe turinois suscitent des appétits. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Fiat n’est pas en mesure d’aller de l’avant comme ça pendant encore longtemps, juge un expert. Car si les marques américaines vont très bien, les italiennes et européennes sont de plus en plus en difficulté. Sur le long terme, un tel déséquilibre entre la partie américaine et la partie européenne» n’est pas tenable.

Le constructeur italo-américain Fiat Chrysler (FCA) est ainsi lorgné par de nombreux concurrents. La dernière société à avoir manifesté son intérêt est le français Renault. Le groupe chercherait d’abord à fusionner avec son partenaire japonais Nissan avant de racheter FCA, selon le «Financial Times».

Un autre groupe français, PSA (Peugeot, Citroën, Opel), serait intéressé à acquérir le constructeur italo-américain. Mais FCA pourrait aussi jouer la carte coréenne, avec Hyundai-­Kia, selon «Forbes». Le magazine juge que la firme asiatique «dispose de technologies à l’avant-garde et de produits de qualité, mais ses marques ont une réputation modeste. FCA a peu de produits dans cette filière, mais possède en revanche des marques très connues (Maserati, Alfa Romeo et Lancia).»

«Dans le secteur automobile, tout le monde a toujours parlé avec tout le monde, estime le «Corriere della Sera». Comme les investissements dans les voitures électriques et autonomes sont importants, les constructeurs cherchent à réaliser des économies d’échelle.»

(afp)