Succès

12 septembre 2012 09:56; Act: 12.09.2012 12:28 Print

«Fifty Shades of Grey» va titiller la Romandie

par Catherine Muller - La version française du tome 1 du triptyque de E.L. James arrive en octobre en Suisse. Un livre érotique qui bat tous les records de vente dans le monde.

storybild

Après avoir fait un tabac dans le monde, l'ouvrage devrait également séduire les Romandes. (Photo: AFP)

Une faute?

La version française du best-seller
érotico-porno qui s’est déjà vendu à près de 50 millions d’exemplaires depuis ce printemps (en versions numérique et papier) débarque chez nos libraires le 17 octobre. En trois tomes, l’ouvrage relate l’histoire d’une jeune étudiante vierge de 22 ans, Anastasia Steele, qui s’éprend d’un milliardaire de 27 ans, Christian
Grey, adepte du sado-masochisme. Volontiers qualifié de «livre érotique pour mère de famille», l’ouvrage devrait, selon la directrice des Editions JC Lattès (à l’origine de la traduction), «toucher un public bien plus large que les amateurs de livres du genre». «Et puis, ce n’est pas un bouquin vulgaire, c’est plutôt traditionnel et il y a même une morale», précise Isabelle Laffont.

Sondage
Achèterez-vous "Fifty Shades of Grey" en français?
35 %
16 %
31 %
18 %
172 participants

Responsable du rayon de la littérature anglophone chez Payot Lausanne, Catarina Antunes s’attend à un gros succès pour la version en français. «En tout cas, les trois volumes en anglais se vendent très bien. Il faut dire que certaines n’avaient pas la patience d’attendre la version traduite». Si l’essentiel des clientes qui succombent à «Fifty Shades of
Grey» «sont en effet des mères de famille», la spécialiste a aussi vu des ados de 13-15 ans acheter l’ouvrage. «Pour moi, c’est clairement inadapté à leur âge.»

Tout le monde veut sa part du (grand) gâteau

Le succès retentissant rencontré par le roman érotique n’est pas seulement lucratif pour l’auteur et son éditeur. Une chaîne britannique de sex-shops a carrément annoncé avoir triplé ses ventes de boules de geisha, tandis qu’une autre a été provisoirement en rupture de stock de cravaches. Il s’agit de deux accessoires utilisés
par les protagonistes. La marque de cosmétiques Bobbi Brown a, elle, sorti une nouvelle palette de teintes grises, jouant sur le nom du personnage principal, Grey. Plus original, un hôtel britannique, le Damson Dene, a voulu faire plaisir à ses clientes en remplaçant la Bible par l’ouvrage. Enfin, histoire de titiller aussi nos papilles, l’école de cuisine Let’s go cooking, située en Californie, s’est inspirée de «Fifty Shades of Grey» lors d’un cours très spécial. Au menu notamment: des
crevettes ligotées dans une gousse
de vanille...