France

29 août 2013 22:04; Act: 29.08.2013 22:07 Print

«L'orgasme méditatif anal» au coeur d'un festival

Les Parisiens s'apprêtent à découvrir Xplore, un festival d'un nouveau genre qui propose aux intéressés d'aborder la sexualité de manière créative. Tout un programme.

storybild

Xplore propose des ateliers pratiques aux visiteurs (Photo: Xplore/dr)

Une faute?

Terminé le temps où la sexualité était taboue, uniquement assimilée à la procréation. Désormais, les limites sont aussi difficiles à déchiffrer qu'à instaurer et les explorateurs de nouvelles sensations sont de plus en plus nombreux à revendiquer leur mode de vie.

Créateur du festival Xplore, le chorégraphe allemand Felix Ruckert pose ses valises à Paris pour la toute première fois depuis la création de son projet en 2004, à Berlin. Interrogé par «Libération», l'homme a fourni quelques explications sur le concept du festival, destiné à «promouvoir une approche intelligente, ouverte et enjouée de la sexualité», mais aussi et surtout, à «explorer le plaisir.»

On y apprend notamment que des groupes de 30 à 40 personnes se retrouvent dans des stages pratiques censés communier l'art du yoga ou de la danse, donc l'intérêt pour le corps, avec l'exploration de la sexualité.

«Fessée, cravache et canne»

Des conférences et des ateliers sont également proposés au public, invité à participer à ce concept basé sur la pratique. Intitulés «Fessée, cravache et canne», «Orgasme méditatif anal», ou encore «Toutes les femmes sont des fontaines», ces ateliers rencontrent un succès grandissant, qui ne s'arrêtera pas à la ville des Lumières.

Pour ce qui est de la sodomie, Felix Ruckert exhorte tous les hommes à l'essayer, soulignant l'importance de découvrir la prostate et ses bienfaits. «Selon moi il n’y a pas de masculin et de féminin, il y a plutôt l’être qui pénètre et l’être qui est pénétré, a-t-il confié à «Libération». Même dans les couples du même sexe, on retrouve ces rôles. Chaque homme, surtout s’il se définit hétérosexuel, devrait se faire pénétrer au moins une fois dans sa vie pour se retrouver du point de vue de la femme.»

Le festival ouvre ses portes du 30 août au 1er septembre et plusieurs centaines de participants sont déjà inscrits.

(ade)