Plein air

30 mars 2011 07:00; Act: 31.03.2011 11:06 Print

A bicyclette, la vie est bien plus belle

par Catherine Muller - Au printemps, les adeptes de la petite reine dépoussièrent leur engin favori avant de l’enfourcher. Petit «topo» avant de monter en selle.

storybild

En solo ou en duo, en balade ou contre le chrono. les plaisirs du vélo semblent sans limites. A chacun de trouver le sien! (Photo: AFP)

Une faute?

Simple adepte de la mobilité douce ou dévoreur de bitume, on a tous une bonne raison pour ne pas laisser croupir notre deux-roues à la cave. Surtout que les beaux jours sont de retour. En Suisse, environ 70% de la population possède d’ailleurs une bicyclette, selon les dernières statistiques nationales de 2005 (n.d.l.r.: celles de 2010 seront disponibles prochainement).

Longtemps, le vélo a fait office de parent pauvre de la mobilité. «Mais on observe une sensibilité naissante», se réjouit Manon Giger, coordinatrice romande de l’association Pro Vélo Suisse. «Pour preuve, notre pétition, lancée en 2009 et demandant notamment de meilleures pistes cyclables en Suisse romande, a récolté un nombre réjouissant de signatures. Certains cantons bougent dans le bon sens. Vaud, par exemple, prévoit de débloquer plusieurs millions pour promouvoir le vélo. Genève avance de façon moins spectaculaire.» Manon Giger se veut toutefois réaliste: «Les efforts ne peuvent se faire que sur le long terme. Les routes ont été pensées pour l’automobile.»

Le vélo peut envisager son avenir avec sérénité. Pour preuve, l’éclosion récente du vélo électrique (voir ci-contre), moyen de transport idéal pour ceux qui ne veulent pas arriver lessivés au boulot et qui fait chaque année de nouveaux adeptes. Plus d’excuses pour les récalcitrants!

Casque: inciter plutôt que forcer
En Suisse, protéger sa tête est facultatif pour les cyclistes. Et Pro Vélo ne milite pas pour rendre le casque obligatoire. «L’imposer signifierait mettre des bâtons dans les roues du vélo. Or, nous voulons que sa pratique reste simple. Notre philosophie consiste d’abord à militer pour rendre l’usage de la bicyclette plus sûr, sans se focaliser sur la protection en cas de chute, explique la coordinatrice romande Manon Giger.


Le vélo au cœur des manifestations printanières

Acheter et vendre d’occasion
Vous n’utilisez plus votre ancien vélo, mais ce dernier est encore parfaitement fonctionnel? Vous avez envie de vous en offrir un nouveau, sans pour autant ouvrir grand votre porte-monnaie? Les bourses au vélo sont idéales pour vous. Pro Velo propose un calendrier complet sur son site.
Bourses au vélo
Dates et lieux des événements sur
www.pro-velo.ch

Routes privées d’automobilistes
Si le premier slowUp de Suisse a eu lieu en 2000 à Morat, en lien avec Expo.02, l’événement est devenu en quelques années l’un des plus grands sur le plan de la participation active. Chaque année, plus de 400 000 personnes participent à l’un des 16 parcours de Suisse. La saison 2011 s’ouvrira le 10 avril, autour du lac de Morat.
SlowUp
Calendrier complet sur
www.slowup.ch

Juste pour le plaisir de pédaler
La Journée lausannoise du vélo attire chaque année des adeptes de Suisse romande. Au programme: différents parcours (tous non chronométrés) en VTT, vélo sur route ou électrique. Particulièrement appréciée par les familles, la rando des Farfadets, animée par l’humoriste Benjamin Cuche, avec animations et dégustations.
29e Journée lausannoise du vélo
Samedi 21 mai, Chalet-à-Gobet.
journeeduvelo.ch

Capitale du cycle pour un week-end
Une vue d’ensemble du marché du vélo, une course de cross-country de niveau mondial, des compétitions free-style et de nombreuses autres activités: Soleure sera placée sous le signe de la petite reine du 6 au 8 mai, à l’occasion des Bike Days. Un large choix de vélos électriques sera aussi présenté.
Bike Days 2011
6-8 mai, Soleure. Plus de 110 exposants
www.bikedays.ch