Voyages

20 juin 2011 07:00; Act: 21.06.2011 07:30 Print

Chicago, studio de cinéma à ciel ouvert

par Stéphanie Billeter - Avant «Transformers 3», qui met en scène sa destruction, petit tour de la métropole et de ses lieux légendaires, toujours plus prisés des réalisateurs.

Voir le diaporama en grand »
Dans "Transformers 3" les fameux buildings de Chicago sont réduits en miette. Ce qui amuse ses habitants... Le bureau de Bruce Wayne, dans «The Dark Knight», a une vue plongeante sur Gotham City. Il s’agit, en fait, du dernier étage de l’Hôtel 71. Extrêmement bien placé, il donne sur «Magnificent Mile, la rue chic, et sur le Chicago River, d’où partent de nombreuses poursuite en batmobile. Un regret, Chicago est abandonnée dans le prochain volet (2012) au profit de Bucarest et de l’Angleterre. Hôtel 71 71 East Wacker Drive www.hotel71. Hommage au «Cuirassé Potemkine» d’Eisenstein, la scène de la gare dans «Les Incorruptibles», de Brian de Palma, est devenue un classique. Fouler les marches où Kevin Costner et Andy Garcia protègent un landeau d’une fusillade est impressionnant. D’autant que Union Station est aussi vide que dans le film! Le lieu apparaît aussi dans «Le mariage de mon meilleur ami», avec Julia Roberts. Union Station 210 E, Canal St www.chicagounionstation.com Parmi les musts de sa «Folle journée» (1986), Ferris Bueller (Matthew Broderick, à dr.) se fait prendre en photo à l'Art Institute. Une expérience à tenter tout en se perdant dans le labyrinthe de ce bâtiment. On y découvre chef-d’œuvre sur chef-d’œuvre, dont «Un dimanche à la Grande Jatte», de Seurat, et «Nighthawks», d’Edward Hopper. The Art Institute 111 S Michigan Ave. Il y a une journée gratuite par semaine. www.artic.edu Conçues dans les années 1960 sur la marina, ces tours surnommées Parking Towers apparaissent dans une foule de films, dont «Le fugitif», avec Harrison Ford, «I, Robot», avec Will Smith, ou «Wanted», avec Angelina Jolie. La scène la plus spectaculaire se trouve dans «Le chasseur», quand Steve McQueen saute d’une voiture qui fait un plongeon vertigineux dans la rivière­. Marina City 300 N State St. Duncan Jones, réalisateur de «Source Code», ne s’y est pas trompé en introduisant dans les flashs mentaux de son héros (joué par Jack Gyllenhal) des images de la sculpture d’Anish Kapoor, roi du gigantisme. De son nom «Porte nuage», cette oeuvre apparue en 2006 a tout de suite été adoptée par les Chicagoans qui l’ont rebaptisé «The Bean» (le haricot). Entièrement miroir, elle reflète autant les buildings de la ville que les silhouettes de ses milliers de visiteurs, tous éberlués et amusés par son effet déformant. «Source Code» y trouve sa conclusion, symbole d’un renouveau. Cloud Gate Dans Millenium Park La scène finale de "Source Code" Ennemi public numéro 1 au début des années 1930, John Dillinger mobilisa ce qui allait devenir le FBI avant de se faire avoir par son péché mignon: le cinéma. C’est en allant voir «Manhattan Melodrama» (en français... «L’ennemi public numéro 1») avec Clark Gable qu’il est repéré et abattu le 2 juillet 1934. La scène est magnifiquement rendue par Michael Mann dans «Public Ennemies» (2009), avec Johnny Depp. Victory Gardens Biograph Theater 2433 N Lincoln Ave www.victorygardens.org

Une faute?

New York est réputée comme la ville la plus filmée au monde. Mais, au bout du lac Michigan, celle que l’on surnomme «Windy City» (ville venteuse) titille les pupilles des fans de grand spectacle. L’avantage de Chicago? Elle se visite facilement à pied ou en métro aérien. Et, au hasard des rues superbement mises en valeur par le travail des architectes les plus réputés du pays, voilà que l’on se sent en terrain familier. Ici, la place Daley, vue dans les «Blues Brothers», là une sculpture d’Anish Kapoor, sublimée dans le récent «Source Code».

Ce sont des centaines de films qui ont Chicago pour décor. «Depuis le début des années 2000, l’Etat de l’Illinois octroie une réduction d’impôt de 30% pour les tournages dans la ville», explique John, organisateur du Chicago Film Tour. De quoi attirer les productions. La plus récente, «Transformers 3» (sur les écrans le 29 juin), est très attendue par les habitants, qui sourient déjà de découvrir leur métropole sous un jour apocalytique. «Là, la marina que vous verrez détruite dans le film», souligne un guide spécialiste de l’architecture.

Les célébrités ont aussi leur part dans ce succès. Nés à Chicago, Vince Vaughn, John Cusack ou Harrison Ford ont milité pour que certains de leurs films soient tournés «à la maison». Partons sur leurs traces, avec quelques lieux incontournables.

Les films tournés à Chicago

Transformers 3: la face cachée de la lune

Les incorruptibles

High Fidelity

The Break Up

Le chasseur

The Dark Knight

Public Enemies