Santé

18 septembre 2019 17:04; Act: 18.09.2019 18:18 Print

Dangereux, le vapotage? La science est dans le flou

Malgré l'annonce de l'Inde d'interdire la cigarette électronique, les experts sont toujours dans le brouillard sur ses éventuels effets néfastes.

storybild

La vapeur des cigarettes électroniques contient des particules fines qui pénètrent les poumons, relèvent des scientifiques. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Quels sont les effets du vapotage sur la santé? Cette question récurrente est reposée de façon spectaculaire par la décision de l'Inde d'interdire les cigarettes électroniques, mais la science ne peut pour l'instant apporter de réponse tranchée.

- Que contiennent les cigarettes électroniques?

Le vapotage consiste à inhaler des vapeurs créées par le chauffage à haute température d'un liquide à l'intérieur de la cigarette électronique. Les liquides contiennent, la plupart du temps, de la nicotine. Cette substance fortement addictive également présente dans le tabac peut affecter le développement du cerveau avant 25 ans et, selon certaines études, avoir un effet néfaste sur celui des adultes.

En revanche, les liquides vapotés n'incluent pas de nombreuses substances dangereuses que l'on trouve lorsque l'on fume du tabac, comme le goudron (cancérigène) ou le monoxyde de carbone (facteur de maladies cardiovasculaires).

Mais la vapeur contient des particules fines qui pénètrent les poumons. Il y a de «nombreuses substances potentiellement toxiques», a conclu un rapport des Académies américaines des sciences, publié en 2018. Parmi elles, des métaux (nickel, plomb...) venant probablement de la bobine utilisée pour chauffer le liquide. Et des additifs considérés sûrs dans l'industrie agroalimentaire, mais liés à des maladies pulmonaires ou non étudiés sous leur forme vaporisée.

Il faudra toutefois attendre des études sur plusieurs décennies pour avoir la certitude des effets à long terme de ces substances sur les cellules du corps. Quant au goût, les e-liquides existent parfumés au tabac, mais aussi avec des dizaines d'arômes différents, selon les marques: menthol, fruits rouges, vanille, mangue... voire des goûts fantaisistes comme bonbons ou crème brûlée.

- Vapoter est-il dangereux?

Les chercheurs ont peu de recul sur les cigarettes électroniques, vendues depuis le milieu des années 2000. Pour les personnes qui fument déjà, un consensus scientifique existe sur le fait qu'il est moins nocif de vapoter que de fumer du tabac: la nicotine reste, mais les substances cancérigènes présentes dans les cigarettes ne sont plus inhalées.

«Même s'il est difficile de quantifier précisément la toxicité à long terme de la cigarette électronique, celle-ci est à l'évidence infiniment moindre que celle de la cigarette traditionnelle», concluait en 2015 l'Académie de médecine française.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) se montre plus prudente: «les SEAN (systèmes électroniques d'administration de nicotine) sont probablement moins toxiques que les cigarettes mais il n'y a pas assez de preuves pour quantifier le niveau précis de risque», estime l'organisme international dans un rapport publié en juillet. Dans tous les cas, «les SEAN sont incontestablement nocifs et devront donc être régulés», selon l'OMS.

Par ailleurs, aux Etats-Unis, une mystérieuse épidémie de maladies pulmonaires aiguës a fait plusieurs morts cet été et envoyé des centaines de personnes aux urgences. La plupart avaient acheté des liquides au THC, la substance psychoactive du cannabis, mais on ignore encore quel ingrédient, parmi les nombreux additifs, pourrait avoir endommagé les poumons.

Une huile de vitamine E a été citée comme cause possible par l'Etat de New York, mais les autorités sanitaires fédérales n'ont pas confirmé que cette molécule était la coupable.

Vapoter permet-il d'arrêter le tabac?

Une étude britannique publiée en février dans le New England Journal of Medicine a observé que les e-cigarettes étaient plus efficaces que les patchs, gommes et autres produits de substitution.

En France, les autorités sanitaires estiment que 700'000 fumeurs quotidiens ont arrêté de fumer du tabac avec l'aide de la cigarette électronique entre 2010 et 2017. Mais on n'a pas encore assez de preuves, selon l'OMS qui cite trois synthèses de 2016 et 2017. La possibilité que les vapoteuses jouent un rôle dans l'aide au sevrage tabagique «n'est pas claire» et diffère probablement selon les types d'e-cigarette, conclut l'OMS.

Pour toutes ces raisons, elle ne fait pas figurer ce dispositif parmi l'arsenal recommandé pour arrêter le tabac et juge qu'il ne doit pas être promu comme tel tant qu'on ne dispose pas de plus de données.

Cette position fait bondir les fabricants de e-cigarettes, qui parlent de «désinformation», mais aussi certains spécialistes de la lutte contre le tabac, qui défendent l'efficacité de la cigarette électronique. Pour ces spécialistes, une interdiction des e-cigarettes nuirait aux fumeurs qui souhaiteraient arrêter le tabac.

Les jeunes, clé du débat?

L'une des questions que pose la cigarette électronique concerne les jeunes qui ne fumaient pas au départ et se mettent au vapotage, encouragés par le marketing agressif dont ils sont la cible de la part des marques. Outre la dépendance à la nicotine, des études ont montré qu'ils étaient plus susceptibles de se mettre à fumer du tabac.

La protection de la jeunesse est l'argument qu'a invoqué l'Inde pour annoncer mercredi l'interdiction des cigarettes électroniques. «La décision a été prise avec à l'esprit l'impact que les cigarettes électroniques ont sur la jeunesse aujourd'hui», a déclaré en conférence de presse la ministre des Finances Nirmala Sitharaman.

Aux Etats-Unis, les autorités parlent d'épidémie dans les lycées, avec une domination des arômes fruités, menthe et menthol. Mardi, New York est devenu le second Etat américain après le Michigan à interdire la commercialisation des cigarettes électroniques aromatisées. «Nous contribuons à empêcher un nombre incalculable de jeunes gens de contracter une accoutumance à vie, coûteuse, mauvaise pour la santé et potentiellement mortelle», a estimé le gouverneur Andrew Cuomo dans un communiqué.

L'interdiction intervient quelques jours seulement après que le président Donald Trump a annoncé, le 11 septembre, qu'une mesure similaire serait prise dans les prochains mois au niveau fédéral.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Un vapoteur le 18.09.2019 18:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cohérent

    D'accord on interdit la cigarette électronique en prévention, mais alors pourquoi ne pas interdire le tabac traditionnel?

  • toma teurso le 18.09.2019 18:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci l'e-cig de m'avoir sorti du tabac

    Enfin un article complet qui parle de façon objective de la cigarette électronique. Dommage qu'il ne fasse pas allusion à l'influence du lobby cigarettier dans la décision indienne....

  • Maracanar le 18.09.2019 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop diktat

    Mais y'en a marre de ces bouffons officiels qui veulent nous dicter notre vie sous des prétextes discutables ! Il n'y a pas que les jeunes qui vivent bordel !! J'ai arrêté la clope du jour au lendemain grâce à la capote !!!!!

Les derniers commentaires

  • Martine le 22.09.2019 21:18 Report dénoncer ce commentaire

    Pub pou lobby cigarette?

    Combien la cigarette a tué de personne? Combien de vapoteur sont morts?

  • Thor le 21.09.2019 23:10 Report dénoncer ce commentaire

    Non fumeur

    Non fumeur mais fume quand même , si on interdit le tabac autant interdire les voitures polluante vu que je suis obliger de les respirer sans rien avoir demander...

  • ex gagnant le 21.09.2019 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arrêtons de nous poser des questions!

    a toute les tâches de la planètes qui vapotent, c'est simple arrêté et avec le pognon economisé achetez plutôt des billets de millionnaires, le pire que vous risquez c'est de gagner!

  • Augustus Pyke le 21.09.2019 14:29 Report dénoncer ce commentaire

    QUELLE BLAGUE!!!!

    C'est bien 20min...mettre un article qui stigmatise la Vape toutes les 36h et mettre en parallèle un concours pour "une vape qui va changer ta vie"...ça rend crédible votre canard, vos "journalistes" et les lecteurs se sentent être respectés !!!!

    • crocus le 21.09.2019 21:49 Report dénoncer ce commentaire

      augustus pyke

      vapoter seulement ça ferra de la place sur terre nous sommes trop parrait-il

    • Eleä le 22.09.2019 09:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @crocus

      Non mais encore un commentaire débile d'un type qui croit que la vape tue. Mais ça me rend tellement les gens comme vous... si au moins vous lisiez correctement les articles et essayiez de comprendre les raisons de ces morts...

  • youri le 21.09.2019 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    tu veux ou tu veux pas

    j'ai fumé pendant 45 ans, cigarette, pipe, et cigare, je savais pertinemment que c'était pas bon pour ma santé mais quand j'ai voulu arrêté de fumer ,j'ai même pas eu l'idée de passer au vapotage pour compenser le manque. Pour moi c'était du tabac ou rien, j'avais pas envie de tirer sur un bout de métal dont on ne connait rien ou presque, j'en étais pas encore au dicton :Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse. Et anecdote, j'en ai vu faire + de fumée avec ces engins, qu'avec des vraies clopes.

    • Phillipe Boris le 21.09.2019 15:16 Report dénoncer ce commentaire

      Si tu veux pas j'en ferai pas une maladi

      Anecdote corrigée : Plus de vapeur...