Mednat à Lausanne

31 mars 2011 10:13; Act: 31.03.2011 10:31 Print

Dormez, je le veux: une thérapie douce

par Caroline Goldschmid - Le Salon des médecines naturelles ouvre ses portes ce jeudi 31 mars. Parmi les thèmes à l’honneur: l’hypnose thérapeutique.

storybild

L'hypnose peut épargner la narcose à un patient qui va être opéré. Elle soigne aussi certaines phobies. (photo: EPP)

Une faute?

Tabagisme, troubles alimentaires, manque de confiance en soi, phobies ou dysfonctionnements sexuels: l’hypnose est désormais reconnue pour ses effets bénéfiques sur les troubles du comportement. Le regain d’intérêt que connaît actuellement cette technique a poussé les organisateurs de Mednat Expo à y consacrer un pan important de cette 23e édition.

«L’hypnose m’a guéri d’une paralysie, il y a quarante-quatre ans. Et depuis, je l’enseigne et je la pratique», raconte le Dr Dany Dan Debeix, fondateur de l’Ecole centrale d’hypnose à Paris, invitée d’honneur du salon. «Pour maigrir et vaincre le tabac –les motifs de consultation les plus répandus–, l’hypnose connaît plus de 90% de taux de réussite à long terme. Mais les médecins ne s’y intéressent ouvertement que depuis
quelques années», indique l’hypnothérapeute.

A son stand, l’Ecole centrale présentera notamment le nouvel appareil Somaphonic, procédé unique de détente, afin que le public puisse le tester. Conférences et démonstrations de séances d’hypnose auront lieu tous les jours. Dentistes, anesthésistes, coaches sportifs et politiques seront présents pour parler de l’efficacité de l’hypnose dans leur domaine respectif.