Fashion

17 mars 2011 17:06; Act: 17.03.2011 18:12 Print

Duran Duran se sent à l’aise dans la mode

par Stéphanie Billeter - Leur nouveau titre flirte avec les lèvres de Kate Moss dans la pub Dior. Leader du groupe, Simon LeBon raconte. Interview.

storybild

Nouvel album, chanson pour Dior, concert filmé par David Lynch, le groupe Duran Duran revient en force. (Photo: stéphanie pistel)

Une faute?

– Moderne, votre nouvel album a la touche Duran Duran d’origine. Est-ce l’effet de votre collaboration avec Mark Ronson?
- Sans doute. Il a voulu ramener Duran Duran au style naïf qu’il y avait sur les deux premiers albums, tout en prenant en compte l’importance du son, de la thématique musicale. En soi, c’est très innovant. Et il s’est impliqué, devenant un membre du groupe à part entière! Mark comprend l’impact émotionnel de la musique, de son évolution.
- Comme avec le titre lyrique final, «Before the rain»?
- C’est très spécial. Je voulais écrire quelque chose dans la lignée du requiem de Mozart, un son baroque. C’est une chanson qui parle de la fin de la vie.
- La chanson titre accompagne la pub de Dior Addict avec Kate Moss. Comment cela s’est-il passé?
- Ça collait bien au thème de la pub. Le réalisateur était excité à l’idée d’entendre notre nouvel album et cela marche parfaitement.
- Vous êtes proche du monde de la mode...
- C'est vrai, la mode joue un rôle important dans notre univers. Vivienne Westwood a dessiné les tenues de la tournée de 1993. Armani aussi lors de la reformation. Et bien sûr Gap. A un autre niveau, je suis un artiste et j’évolue dans ce monde. Je me sens confortable dans ce milieu.
- Vous avez connu Andy Warhol?
- Oh oui, c’était bien de traîner avec lui, il m’impressionnait, très drôle. Il a fait des choses tellement incroyables.
- Et qui voyez-vous comme le nouveau Warhol?
- C’est difficile. Personne je pense, peut-être Jeff Koons. Mais il n’y a rien comme la Factory aujourd'hui qui mêle aussi bien l’art, la musique et la mode. Mais il y a des artistes incroyables, comme Clooney Reid, elle a fait la couverture de notre album.
- Vous n’avez jamais pensé quitter Duran Duran?
- Oui j’y ai pensé, à la fin des années 90 et puis nous avons décidé de reformer le groupe original. C’est dommage qu’Andy Taylor n’ait pas pu nous rejoindre, mais c’est la vie.
Vous ne pouvez pas convaincre qui que ce soit de faire quelque chose qu’il ne veut pas.
- Votre concert à Los Angeles va être tourné par David Lynch!
- Oh oui, et c’est très excitant! En fait c’est le projet Unstaged d'Amex et la manager nous a demandé qui nous aimerions comme réalisateur. Nous en avons cité troi: Shakar Kapoor, Tim Burton, un ami et David Lynch, à qui nous avons demandé en premier, qui a répondu oui en disant «si je dois filmer un concert, vous pensez bien que ça ressemblera à aucun autre concert filmé». Et c’est tout ce que je peux vous dire.
- Vous n’avez jamais voulu devenir styliste comme beaucoup d’autres chanteurs?
- Non. J’aime la musique et ça prend toute ma créativité. J’écris un peu, mais mon vrai métier est la musique.
- Quel est votre créateur préféré?
- Côté hommes, j’aime les choses classiques, le côté conservateur de Tom Ford. J’aime Gap, bien sûr. Et j’ai toujours été un fan de Vivienne Westwood, et vous savez il y a beaucoup de créateurs à Londres. Pour les femmes, je dirais Christopher Kane. Et Phoebe Fillow de chez Chloé, elle est incroyable
- Allez-vous à des défilés?
- Oui, à Londres j’ai vu Burberry et Issa, très inspiré.
- Et quand vous revoyez votre look des années 80, qu’en pensez-vous?
- Je pense qu’on avait un très bon style, avec un vrai impact visuel.


«Be iconic» - Dior Addict Lipstick avec la chanson «All you need is now» de Duran Duran

«Adidas est all in» - avec le single «Civilization» de Justice

Défilé Thierry Mugler à Paris, avec Lady Gaga