Pause café

09 juin 2011 07:00; Act: 09.06.2011 07:15 Print

Et si on s’offrait un dîner dans un musée?

par Stéphanie Billeter - Souvent branchés, les bistrots cachés dans les institutions artistiques valent l’échappée. Même sans ticket d’entrée!

Voir le diaporama en grand »
Brunch au Musée Olympique: Testés à l’occasion des JO de Vancouver l’été dernier, les brunches du Musée Olympique de Lausanne ont eu un tel succès qu’ils ont repris depuis début juin. Buffet à 35 fr. Enfanst: 1 fr. par année d’âge jusqu’à 12 ans). Tous les samedis et dimanches de 10 h 30 à 14 h 30. Expo en cours: «Hope, quand le sport peut changer le monde». www.olympic.org/musee L’Elysée inaugure son café: L’idée d’un endroit où faire une pause, discuter ou feuilleter un ouvrage trottait depuis un an dans la tête du directeur de l’Elysée à Lausanne. Le café Elise est né mardi, avec ses chaises Eames et ses lampes Pantone dénichées par Uniquement Vôtre. La déco changera selon les expos. De 11 h à 18 h, fermé le lundi. Expo en cours: «Fellini, la grande parade». www.elysee.ch Une villa du XVIIIe à Beyeler: Dès les beaux jours, la magnifique terrasse du Berower Park, à la Fondation Beyeler, près de Bâle, est prise d’assaut. Il suffit d’un peu de patience (pas de réservation possible pour les 100 places disponibles), et à nous les produits frais et la cuisine du sud. Ouvert tous les jours de 9 h à 18 h et le mercredi soir. Expo en cours: Brancusi et Serra. www.fondationbeyeler.ch Au calme, entre l’art et l’histoire: Un havre de paix au cœur de la ville, dont Steiger Jobin a repris la gérance en 2009 avec une cuisine méditerranéenne. On y croise étudiants en art et avocats du quartier, sans oublier les touristes. De 10 h à 18 h, fermé le lundi. Expo en cours: «Les sujets de l’abstraction». www.ville-ge.ch/mah Un pavillon de verre qui ouvre sur Klee: Avec ses 17 points au Gault-Millau et son espace ultralumineux, le Schöngrün invite à la dégustation. Ce qui convient parfaitement après avoir visité le Centre Paul Klee, dont le bâtiment est un chef d’œuvre en lui-même. Du mercredi au dimanche (11 h 30 à 23 h 30) www.restaurants-schoengruen.ch A Shanghai: Le Kathleen’s 5, situé sur le toit du Shanghai Art Museum, offre créations culinaires et bon accueil. , www.kathleens5.com A Paris: Gilles Stassart, chef du restaurant du Palais de Tokyo, à Paris, propose des ateliers culinaires et une table d’hôte sur le toit du bâtiment. Réservations à faire un mois à l’avance. www.art-home-electrolux.com A Londres: Produits frais et vue sur la Tamise et la City, le Tate Modern Restaurant, à Londres, est autant un must que le musée. www.tate.org.uk A Chicago: La salle au blanc immaculé du Terzo Piano, à l’Art Institute de Chicago, est sublime, mais sa clim est glaciale. On préférera la terrasse, pour la vue. www.terzopianochicago.com

Une faute?

Fini les ambiances cantine que l’on hésitait à fréquenter – à moins de mourir de faim – entre deux salles d’œuvres d’art. Désormais, les restaurants (ne les appelez plus cafétérias!) des musées méritent le détour, souvent au même titre qu’un Picasso ou un Hopper.

«Depuis mon arrivée l’an dernier, j’avais envie de créer un café», souligne Sam Stourdzé, directeur du Musée de l’Elysée, à Lau­sanne. Voilà son désir devenu réalité. Le Café-Librairie Elise, conçu par l’architecte Jean-Gilles Décosterd, a été inauguré mardi. Sans grande restauration, l’Elise permet de profiter d’une pause dans un espace qui rappelle l’exposition en cours.

En effet, ces lieux s’accordent de plus en plus avec le thème et la conception de l’établissement. A Chicago, l’architecte Renzo Piano n’a pas oublié d’associer un restaurant (à son nom!) à la nou­velle aile qu’il a conçue en 2009 pour l’Art Institute. De son côté, le Guggenheim de Bilbao (E) vient d’inaugurer son Bistro, tenu par un chef réputé. En Suisse, les restaurants des musées sont des havres de paix propices au bon goût (lire ci-contre). Un bémol, la Fondation Gianadda qui conserve son allure de cafétéria. Certains diront que cela a son charme...